COMMUNIQUÉ DE PRESSE – le 14 septembre 2016

Le collectif « Tournugeois Vivant » veut se faire entendre sur l’avenir de la « zone nord » de Tournus.

C’est le mardi 6 septembre que le collectif « Tournugeois Vivant », s’est commué en association. Créée par des commerçants soucieux de leur avenir, des citoyens attachés à leur cadre de vie et des élus locaux préoccupés par l’équilibre de leur territoire, l’association apolitique a pour objectif d’empêcher la création d’un centre commercial Leclerc et de développer des projets alternatifs.

Engagée dans une démarche de démocratie participative, l’association a choisi un

fonctionnement collégial et toutes les bonnes volontés seront entendues pour proposer des projets alternatifs au centre commercial XXL souhaité par un investisseur et le maire de Tournus.

Un projet jugé inutile, nuisible et mensonger

Petite rétrospective :
Le 20 juin, c’est Claude Roche lui-même qui met le feu aux poudres en présentant, lors d’une réunion publique, le projet d’un investisseur privé présenté comme le sauveur de la ville, pour l’implantation d’un centre commercial et économique au niveau de la sortie autoroutière, sur près de 20 hectares de terres agricoles en cours de rachat. Alain Landais, magnat des centres commerciaux « Leclerc » en région Rhône- Alpes, fait miroiter 40 millions d’euros d’investissements et la création d’environ 500 emplois. Son objectif : récupérer 45 millions d’euros « d’évasion commerciale annuelle », dans un périmètre de 15 km autour de Tournus, incluant Sennecey le Grand, Cuisery, Romenay et Cormatin. Le projet « Leclerc » se présentant comme complémentaire de l’existant ! (…)

Des questions et des inquiétudes

    • Face aux promesses d’emplois précaires, combien d’emplois existants seront perdus ?
    • Combien de commerçants et d’entrepreneurs, qui investissent depuis longtemps à Tournus et créent des emplois seront fragilisés ?
    • Avec un plancher en « grandes surfaces » 3 fois supérieur à la moyenne nationale et déjà 10 supermarchés dans la zone visée, le Tournugeois a-t-il besoin d’un hypermarché supplémentaire ?
    • Alors que les giga-centres-commerciaux sont désormais boudés par les consommateurs, qu’un projet similaire aux portes de Chalon fait naufrage, Tournus ne peut-il pas prétendre à une meilleure utilisation de terrains connectés à la plus importante autoroute du pays ?
    • Quelles garanties avons-nous que ce projet ne viendra pas détruire l’économie locale existante ?
    • Quel est le risque de voir apparaitre une nouvelle friche commerciale, désertée par les entrepreneurs, comme à Lux ?
    • Quels seront les dégâts causés à l’environnement ?

Une démarche citoyenne

« Tournugeois Vivant » ne s’oppose ni à la création d’emplois ni au développement économique de la région. C’est tout le contraire : cette nouvelle association entend peser sur les choix de la cité pour construire un avenir plus harmonieux. Elle s’oppose au risque de « terre brûlée » pesant sur la région et à la disparition du commerce de proximité et la convivialité qu’il génère. Pour cela, l’association compte s’appuyer sur tous les citoyens désireux de faire entendre leur voix et s’engager pour un projet alternatif, vers un destin plus ambitieux et plus moderne. ⦋Contact : tournugeoisvivant@gmail.com Site : tournugeoisvivant.de-tournus.com⦌.

Un rendez-vous avec Claude Roche, le maire de Tournus, va rapidement être sollicité.

Une réunion d’information, suivie d’un débat public, est organisée le mardi 4 octobre prochain, salle 15 du Palais de Justice, 19H30.

Pas d’opposition stérile, mais une force constructive !

4 réflexions au sujet de « COMMUNIQUÉ DE PRESSE – le 14 septembre 2016 »

  1. Travaillant Guillaume

    Ami(e)s Tournusien(ne)s,

    Connaissez-vous le village de Saillans, dans la Drôme ?
    C’est la seule commune de France à avoir élu une liste 100% citoyenne aux dernières municipales de 2014.

    Tout a démarré parce que les « villageois en avaient marre du coté « chef de village » du maire qui prenait des décisions sans consulter la population. » Ca ne vous rappelle rien à Tournus ? 😉

    Et la ressemblance ne s’arrête pas là, car « un événement a cristallisé le ras-le-bol : le projet d’une supérette qui devait être implantée à la sortie du village. Le maire n’a pas consulté les habitants pour cette décision importante : le supermarché, qui n’était pas accessible à pied depuis le centre, risquait d’affecter les petits commerces. Un collectif, Pays de Saillans Vivant (!), s’est mobilisé contre le projet, à grand renfort de pétitions, manifestations et courriers. Avec succès : le supermarché a été abandonné. »
    http://rue89.nouvelobs.com/2014/03/29/a-saillans-les-1-199-habitants-ont-tous-ete-elus-premier-tour-251062

    J’ai contacté Tristan Rechid, qui a fait partie de l’aventure à Saillans, et qui propose aujourd’hui des « formations à l’animation de la démocratie locale … sur les traces de Saillans ». Il serait prêt à venir à Tournus pour parler avec vous de son expérience, si vous avez le projet de faire vivre des instances participatives à Tournus dès à présent ou de lancer une future liste participative pour les élections municipales de 2020.
    Renseignements et tarifs : https://docs.google.com/forms/d/17rfAdEASpHxSEAlj82Aoa7dBNxIfMR1b0iTB4nt2zOw/viewform?edit_requested=true

    Extrait d’une conférence de Tristan, où il raconte l’épisode du supermarché : https://youtu.be/5x6DX-S4VeI?t=4m47s

    Bien cordialement,

    Guillaume Travaillant

    (message en copie à Agir Autrement, Solidaires pour Tournus, et Tournugeois Vivant)

    1. bertrandveau

      Merci pour votre commentaire très pertinent Guillaume.

      On ne peut rien vous cacher : nous sommes en lien avec certains membres du collectif dont vous parlez. Tout ce que vous dites est vrai et ils sont parmi les premiers à avoir repoussé l’implantation de plusieurs grandes surfaces dans leur village. Et même si l’histoire est différentes de celle de Tournus, la réussite dans leur combat, les leçons qu’ils en ont tirées, la créativité dont ils savent faire part dans le domaine de l’économie locale, sont autant de points qui nous intéressent.

      Ces citoyens, devenus élus locaux et participants, sur des principes de démocratie participative, a l’avenir de leur « pays » sont ravis de nous conseiller, aiguiller, donner de l’espoir. Je vous avoue que leur aide et leurs encouragements nous sont extrêmement précieux. Leur gentillesse, leur patience et leur intelligence sont épatantes, je vous assure !

      Enfin, pour tout vous dire, nous sommes aussi en contact avec d’autres mouvements citoyens constructifs et reconnus de notre pays, mais aussi différentes organisations désireuses de soutenir notre point de vue qu’ils comprennent .

      Nous espérons pourvoir vous présentez une partie de ce fonctionnement le 4 octobre, et en débattre avec vous.

      Quant à l’incroyable issue démocratique de « pays de Saillans vivant », qui fait rêver je vous l’accorde, nous en sommes encore bien loin à Tournus ! Restons concentrés sur notre premier objectif si vous le voulez bien 😉

      Bertrand Veau

    1. bertrandveau

      Dernière précision : nous sommes une association administrée en mode collégial.

      Toutes les voix sont bonnes a entendre, toutes les bonnes volontés à recevoir, toutes les compétences à valoriser : n’hésitez pas à rejoindre les commissions de travail si le cœur vous en dit !

Les commentaires sont fermés.