Appel à mobilisation : délibération « LECLERC » ce mercredi 23 novembre

L’Avenir de notre ville va se jouer ce mercredi 23 novembre

à partir de 19h, en Conseil Municipal (délibération numéro 5 : ouverture à l’urbanisation commerciale de 20 hectares de terrains en faveur du projet « Leclerc »)

Tournugeois Vivant appelle à une mobilisation massive et vous invite à assister (respectueusement) à ce Conseil décisif, afin de connaître les positions de chacun de vos élus.

-> En dépit de l’ignorance totale de nos demandes de dialogue avec la municipalité,
-> A l’encontre de 6 engagements électoraux de son équipe (consultables en pièces jointes),
-> Contre les souhaits de concertation exprimés par notre Députée Cécile Untermaier, notre Conseiller Départemental Jean-Claude Bécousse, et de très nombreux élus ruraux de la région,

Claude Roche continue à vouloir passer en force son projet de Centre commercial porté par le groupe « Leclerc », avec ses 27 000 m2 de grandes surfaces au nord de Tournus, remettant ainsi les clés des 20 hectares de terrains les plus précieux pour l’avenir économique du tournugeois à un investisseur privé, affamé de chiffre d’affaire et guidé par ses aspirations à éliminer la concurrence. Projet habillement déguisé en parfait artisan de la lutte contre le chômage et le développement durable …

Tournugeois Vivant a alerté les conseillers municipaux sur les risques encourus :

– pour l’emploi : « 1 emploi précaire créé dans ce type de zone en détruit 2 qualifiés existants dans la région »,

– pour le projet de revitalisation du centre-ville : pour lequel la ville de Tournus a remporté un budget public de 6 millions d’euros, en contrepartie duquel la ville s’engage à ne pas aggraver l’étalement péri-urbain,

pour le commerce de proximité : qui est toujours le grand perdant de la guerre des supermarchés,

– pour l’environnement, sur l’effacement de 20 hectares de terres agricoles et pour le projet de classement de l’Abbaye au patrimoine Mondial de l’Unesco.

Ce mercredi, chaque conseiller prendra sa décision en toute connaissance de cause.

Juridiquement, passé cette délibération, si elle devait être en faveur du groupe « Leclerc », aucun retour en arrière ne sera possible à l’échelon municipal.

Or, ce pouvoir de refuser l’urbanisation commercial, et de la réserver à des entreprises, est l’unique moyen de la commune pour bloquer le projet « Leclerc ». Si ce verrou saute, il en restera quelques autres mais notre combat sera plus difficile.

Tournugeois Vivant est confiant quant à la décision que chaque élu prendra, en son âme et conscience.

Voter pour ce projet, durablement impactant pour Tournus et sa région, sans aucune réflexion ni concertation, serait invraisemblable.

Quoiqu’il arrive, Tournugeois Vivant, grâce et avec ses centaines d’adhérents, est déterminé à rendre de la démocratie à notre cité. Si cela doit passer par des années de procédures administratives : nous y sommes prêts !

 

(Pour mercredi : pensez à arriver en avance, il risque d’y avoir du monde !)

C’est le moment de se mobiliser ! Dîtes-le autour de vous et envoyer ce courriel à vos contacts !

Images intégrées 1

2 réflexions au sujet de « Appel à mobilisation : délibération « LECLERC » ce mercredi 23 novembre »

  1. ARNAUD

    Entièrement ok avec vous. On ne peut pas à la fois revitaliser le centre ville en maintenant le commerce de proximité et développer un centre commercial en périphérie. L’intérêt est d’attirer les touristes en leur offrant ce qu’ils attendent (patrimoine, gastronomie, produits régionaux,etc…) et non pas une grande surface banale comme il y en a partout ailleurs. Voyagez un peu , ne serait ce qu’en France et vous verrez que de petites communes ont su développer leurs activités sans construire un centre commercial. Trouvez des idées autour du tourisme ou encouragez les investisseurs qui souhaitent s’impliquer dans ce domaine et ne choisissez pas la facilité en argumentant que c’est pour créer de l’emploi!

    1. admi Auteur de l’article

      Merci pour votre commentaire.

      C’est exactement ce que nous nous tuons à tenter de dire au maire de Tournus, Claude Roche.
      Mais il ne nous rend que de l’ignorance et des critiques. Il semble enfermer dans une façon très particulière de gérer les affaires municipales, soutenu par un groupe d’adjoints de plus en plus restreint et dont on se demande combien de temps encore ça va durer …

Les commentaires sont fermés.