APPEL PUBLIC Aux Conseillers Municipaux de la Ville de Tournus

Chers élus,

Mesdames et Messieurs les représentants des habitants de Tournus,

Le 20 juin dernier, notre maire Claude Roche annonçait en réunion publique son souhait de voir aboutir un projet privé d’implantation d’une zone commerciale au nord de Tournus.

Depuis cette date, nous n’avons eu de cesse de solliciter une ouverture au dialogue et une concertation avec la population et les acteurs économiques. Malheureusement et étrangement, Claude Roche n’a jamais souhaité répondre à ces demandes, s’opposant aux demandes de notre Députée et de notre Conseiller Départemental.

Si nous nous tournons vers vous aujourd’hui, c’est parce que vous êtes amenés à délibérer, dès ce mercredi 23 novembre en Conseil Municipal, POUR ou CONTRE l’ouverture à l’urbanisation de 20 hectares de terres situées proches de la sortie d’autoroute : notre avenir est entre vos mains.

Pourquoi cette délibération va changer le cours de l’histoire de Tournus ?

  • Parce qu’elle ouvrirait à l’urbanisation une superficie plus grande que le centre-ville actuel,
  • Parce que le projet prévoit 27 000 m2 de bâtiments commerciaux de grandes surfaces, soit plus que tout ce qui existe aujourd’hui à Tournus et Sennecey-le-Grand réunis,
  • Parce qu’aucune étude d’impact sur l’emploi n’a été réalisée,
  • Parce que le projet de revitalisation du centre-ville, doté de 6 millions d’euros de subventions publiques est incompatible avec un étalement périurbain (c’est une condition obligatoire),
  • Parce que toutes les études prouvent que 1 emploi (précaire) créé dans ce type de zone commerciale détruit 2 emplois (qualifiés) existants,
  • Parce que les activités commerciales nuisent à l’implantation d’entreprises créatrices d’emplois nets,
  • Parce qu’une mauvaise utilisation de ces terrains à forte valeur ajoutée, à la sortie d’une portion autoroutière parmi les plus fréquentées de France, hypothèquera pour toujours l’avenir économique de toute la région.

 Pourquoi cette délibération sera sans retour possible ?

  • Parce qu’une fois la demande d’urbanisation lancée, nommément pour ce projet, aucune autre ne pourra venir la contredire.

Pourquoi nous demandons un moratoire ?

  • Parce que vos engagements électoraux ne sont pas conformes à ce projet,
  • Parce que vous aviez promis à la population de vous concerter avec elle avant chaque grand projet (engagements 6,7, 12, 15, 16, 17) et que ça n’a pas été fait,
  • Parce que si vous avancez seuls sur ce projet et que vous vous trompez, la responsabilité sera trop grande.

Pensez aux humains avant de penser aux millions

C’est le moment de vous rappeler que, derrière les promesses des multinationales se cachent des désastres humains, des tragédies personnelles et familiales.

Pensez à vos commerçants favoris : épicier, fromager, quincailler, boulanger, pâtissier, boucher, chausseur, charcutier, libraire, pharmacien, opticien, primeur, buraliste, vendeur de prêt-à-porter, d’articles de mode … Comment pourrez-vous encore les regarder dans les yeux si vous accédez aux demandes affamées du groupe « Leclerc » qui vise à reprendre 32% de parts de marché de ces derniers ! (Dossier « En Baraban », disponible en mairie).

Pensez à leurs clients, à ceux pour lesquels ils sont indispensables.

A notre tour de faire une promesse aujourd’hui

Nous ferons connaître chaque fermeture de magasin et chaque licenciement attribuables aux effets de l’urbanisation « commerciale » de la zone nord et nous rappellerons à chaque fois quels sont les élus à l’origine de ce projet. Nous pensons que vous devez assumer la responsabilité d’une décision prise unilatéralement entre vous, à l’encontre de ce pourquoi vous avez été élus, et sans aucune concertation avec la population.

La prise de conscience, c’est maintenant !

Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux, si vous êtes prêts à assumer ce désastre annoncé, alors allez-y : voter pour l’ouverture à l’urbanisation commerciale de la zone nord. Si vous avez raison, nous saurons le reconnaître.

Mais si vous vous sentez habités par un doute, aussi mince soit-il, alors prenez le temps de la réflexion, du dialogue, de la projection dans l’avenir et d’une décision sereine.

Lorsque vous aurez accordé votre confiance à cet investisseur, intéressé par les profits, il sera trop tard pour sauver ce que nous pouvons préserver aujourd’hui. Nous n’avons pas l’ombre d’un doute que le sens de votre action citoyenne est dirigé intégralement vers l’intérêt commun. La prise de conscience : c’est maintenant.

Comptant sur votre sens des responsabilités et votre souhait de voir la démocratie vaincre à Tournus, veuillez recevoir, au travers de cet appel public, l’expression de notre profond respect.

Tournus, le 23 novembre 2016

Les administrateurs de Tournugeois Vivant, pour :

Les 350 membres actifs qu’ils représentent,

Les dizaines de commerçants, chefs d’entreprises et acteurs du marché alliés à notre cause,

Les très nombreux élus locaux et nationaux qui partagent nos souhaits de dialogue.

logo-v3-fond-blanc-avec-email-pour-fb