Le risque de dévitalisation de TOURNUS abordé sur France Culture

La France a tué ses villes : haro sur les villes moyennes

Alors que les centres des villes importantes ont été déstructurées par les giga-centres commerciaux depuis les années 80, c’est au tour des villes moyennes et même certaines petites villes, comme Tournus, de se faire détruire par l’étalement péri-urbain.

Émission et reportage sur France Culture : Tournus citée en exemple

Interview d’Olivier Razemon, spécialiste de la question depuis plus de 30 ans, qui semble être décidé à prendre Tournus en exemple.

Un patrimoine exceptionnel

Tournus, son abbaye millénaire, la tranquillité de ses bords de Saône, et son centre ville mis une nouvelle fois en danger par un projet de centre commercial démesuré. Pourtant, cette ville possède déjà une offre commerciale bien supérieure à la moyenne, ce qui ne semble pas empêcher la municipalité actuelle d’en vouloir toujours plus, au risque de tout détruire.

Pour une raison qui échappe aux habitants …

Des effets néfastes qui risquent de se faire sentir vite

Depuis l’annonce d’un nouveau projet commercial en zone nord de la ville, certains commerces sont inquiets. Dans le reportage, des commerces qui ont déjà pris la décision de vendre …

Les villes moyennes seraient-elles en voix de disparition ?

Question posée par la journaliste à son invité Olivier Razemon (auteur de « Comment la France a tué ses villes ? »)

« heureusement non, mais l’étalement périurbain, surtout commercial, leur fait énormément de mal. Avec par exemple les cinémas que l’on déplace »

« Il commence à y avoir une prise de conscience »

Comment la France peut sauver ses villes ?

C’est extrêmement clair dit Olivier Razemon :

« Il faut mettre fin à la construction de nouvelles zones commerciales […] : un programme ambitieux, à l’encontre des idées reçues,

Dans toutes les villes il a des gens qui ne veulent pas que ça se passe comme ça : il y a des librairies extraordinaires, des gens qui veulent que la ville redevienne un endroit agréable à vivre. Partout il y a des gens qui n’ont pas envie de se résigner »

Tournugeois Vivant ne se résignera pas. Nous sauverons notre ville contre les promoteurs intéressés par les profits excessifs.

4 réflexions au sujet de « Le risque de dévitalisation de TOURNUS abordé sur France Culture »

    1. admi Auteur de l’article

      Bonjour,

      Il existe de nombreuses possibilités de recours : CDAC, CNAC, recours juridiques …

      Nous ne pouvons pas dévoiler sur le Web les différents types de recours possibles, mais Tournugeois Vivant les utilisera tous.

      Cordialement,

  1. Bailly

    Bonjour,
    Il existe la fédération Des terres pas d’hypers, toute récente, qui regroupe les associations en France qui luttent contre des grands projets commerciaux en périphérie des villes : projets gigantesques, avec l’aval des élus locaux sur 15, 40 ou 80 hectares ! Exemple : le projet Europa City à Gonesse, Val Tolosa à Plaisance du Touch, village decathlon près de Montpellier et Orléans…nous sommes tous dans les recours juridiques…mais ensemble nous sommes plus forts…
    rejoignez la fédération ! Nous avons pour l’instant une page facebook : https://www.facebook.com/profile.php?id=100014575230904&fref=ts

    A voir : Un documentaire sur le sujet de l’accaparement des terres agricoles et zone naturelle par Nicolas Vescovacci : vous pouvez visionner « et pour quelques hectares de plus » sur la chaîne you tube des terres pas d’hypers
    https://www.youtube.com/watch?v=zUayX2wzNvA
    Un site va être construit en 2017, en attendant vous pouvez aller sur le site de notre asso. SPLF45 puis l’onglet « des terres pas d’hypers »
    Bien cordialement
    Christelle
    desterrespasdhypers@gmail.com

  2. Ping : "Avec les zones périphérique, on détruit beaucoup d'emplois" - Tournugeois Vivant

Les commentaires sont fermés.