Dévitalisation du centre-ville, la mairie s’en prend au Vival 

Après la relance du projet de destruction du cinéma, dont la cohérence a atteint un sommet lors du conseil municipal du 12 Avril quand le maire a annoncé la construction prochaine de 3 salles de cinéma, avant d’être renié par la majorité de son conseil, la mairie s’attaque maintenant au voisin du cinéma, le Vival, petit supermarché de proximité. Sans pour autant avoir la politesse d’en informer les premiers intéressés…

Cliquez l’image pour voir le document municipal sur VIVAL en son entièreté

Mr et Mme Ries, les gérants de Vival, ont appris que leur commerce était dans le viseur de la municipalité par le biais de la page facebook de la ville de Tournus. Très inquiets au sujet de l’avenir de leur entreprise ils ont demandé des explications par écrit :

Cette lettre date du 11 avril 2017.  À ce jour, la municipalité n’a pas pris la peine de répondre à leur courrier.

Dans le projet, 30% de leur magasin disparait pour permettre l’ouverture d’un autre magasin (dont on sait rien) côté quai, ce qui diminuera leur surface de vente et ne leur permettra plus d’être livrés normalement (les camions se garent côté quai). En plus, ce changement les obligera à mettre une partie de leur stock, essentiellement alimentaire, au-dessus du passage Cadot.

Leur logement au-dessus du magasin est aussi concerné par ce projet.

Ce projet c’est la mort du Vival.

Le cinéma et le petit Vival, 2 sites clés de la vie du centre de Tournus et unanimement appréciés par les tournusiens, doivent maintenant disparaitre pour laisser place à on ne sait quels hypothétiques projets.

En ce qui concerne le passage Cadot, ce fut d’abord la réouverture, puis une maison médicale, puis un marché à l’ancienne et maintenant à nouveau un passage dont le toit servirait d’entrepôt alimentaire. Pour faire bonne mesure en y adjoignant l’immeuble mitoyen le tout est pompeusement baptisé « îlot Cadot ».

En réalité, on peut craindre qu’ils n’aient aucune idée de ce qu’ils veulent faire.
Apparemment, tout ce qu’ils souhaitent c’est démolir ce qui marche pour justifier par le vide la mise en place de projets injustifiables autrement, comme le pôle nord ou la salle multifonctionnelle (qui a d’ailleurs subitement disparu du radar).

Ils nous ont donné le trou du Madeleine Palace, le trou au Pas Fleury et le trou de l’ancien usine REXAM. Et ça suffit. Nous ne les laisserons pas continuer à détruire la ville bout par bout. Depuis le grand rassemblement au 6 Avril, ils savent de quoi les Tournusiens, habitants et commerçants réunis, sont capables.

Une réflexion au sujet de « Dévitalisation du centre-ville, la mairie s’en prend au Vival  »

  1. Véronique DELEPLANQUE

    Je continue à être navrée et outrée de la manière dont est traité actuellement l’avenir du centre ville de Tournus où j’ai exercé ma profession libérale pendant plus de 10 ans. Il paraît évident que le sort du Vival et du cinéma La Palette doivent faire partie d’une réflexion d’ensemble au service de la population.
    Je continue à soutenir vos actions .
    VDC

Les commentaires sont fermés.