TOURNUS : alerte gaspillage ! STOP à la politique ROCHE-BERNARD

Une noté salée pour les contribuables tournusiens

La semaine dernière, un conseiller municipal nous alertait sur le dérapage effarant des dépenses de la commune de TOURNUS concernant le projet de « salle des fêtes ».

Privés de salle depuis bientôt 3 ans (cf destruction du « Madeleine Palace »), les tournusiens ont eu la surprise d’apprendre que leur maire envisageait de le remplacer, finalement, par un « chapiteau » provisoire. Du provisoire fait pour durer, à n’en pas douter. Mais à quel prix ?

D’après cet élu municipal, l’addition fiscale liée à ce projet commence à être lourde :

  •  « il est prévu de louer ou d’acheter un chapiteau mobile en guise de salle et ce pour une somme entre 265000 et 433 000 euros HT sans les sanitaires et l’enclos nécessaire à ce genre d’installation. Prévoir 200 0000 euros supplémentaires » : coût moyen estimé = 600 000 euros TTC
  • « on a déjà dépensé pour ce dossier 416 628.78 euros euros TTC depuis 2014 (montant émanant de la comptabilité de la ville)« 

TOTAL : > 1 millions d’euros !

La chute du maire Claude Roche pourrait se terminer par une addition plus que salée pour le contribuable.

Appel à manifester : « Contribuables Vigilants »

A 10 jours des élections municipales (cf article « le maire déchu« ), et alors que les critiques envers la gestion des affaires municipales n’ont jamais été aussi vives, le maire termine son mandat dans la confusion la plus totale : son projet de chapiteau n’est pas passé la semaine dernière (faute d’élus prêts à en prendre leur responsabilité), donc il convoque ce mardi un conseil exceptionnel (sans besoin de quorum pour prendre les décisions) et tente à nouveau de faire passer son projet de chapiteau.

L’association tournusienne « Contribuables Vigilants« , par la voix de son Président Hervé Bosio, appelle à manifester son inquiétude devant le perron de l’hôtel de ville, à l’heure de ce conseil municipal en forme de mascarade.

Les Contribuables Vigilants vous invitent à vous rendre devant l’hôtel
de ville de Tournus MARDI 26 SEPTEMBRE à 18h30 pour manifester votre
inquiétude face aux dernières volontés de l’encore premier magistrat
de Tournus.

Des études et des démolitions à n’en plus finir …

Alors que la salle des fêtes de TOURNUS a été fermée (juin 2015), puis démolie par l’ancienne municipalité de Claude Roche et Christian Bernard, sans aucun projet de remplacement, les associations sont contraintes de s’expatrier dans les communes voisines pour organiser leurs manifestations.

Si l’on compte le prix des études inutiles, des dépenses engagées pour stopper des marchés attribués puis annulés, des maîtrises d’ouvrages dépensées à fond perdu, on arrive à environ 500 000 euros gaspillés sur le dos des contribuables tournusiens. Bravo à l’équipe Roche / Bernard pour ces dépenses inutiles !

Malheureusement, ce n’est pas fini : incapables de construire une salle définitive et adaptée aux besoins, ils parlent aujourd’hui tout deux d’acheter une « structure provisoire ». Autrement dit : un chapiteau …

Une salle qui devait être livrée début 2017

On trouve encore la photo et le texte sur le site de la ville de Tournus. Comme un pied de nez décomplexé en directions des habitants :

Malheureusement le chantier est arrêté, pour des raisons obscures. Toutes les entreprises se sont vues signifier la fin du chantier, encaissant au passages des indemnités de rupture payés par les tournusiens, avec l’approbation de l’ex-équipe ROCHE-BERNARD.

Au final, presque 1 an de retard et toujours rien en vue.

Une attribution de marché public sans délibération municipale ?

Un journaliste d’investigation précise d’ailleurs dans une article nommé « Tournus creuse son trou« , que :

« aucune trace de délibération n’apparait dans les compte-rendus des conseils municipaux »,

parlant des frais d’architecte de cette fameuse salle.

Étonnant non ?

Combien de temps ce cirque va-t-il durer ?

Ce projet mené de façon grotesque par l’ex-équipe ROCHE-BERNARD n’est pas clos. Loin de là.

On pourrait se dire qu’il est tombé sur la tête ou qu’il souhaite faire un dernier gros chèque à un entreprise de son « réseau » (qu’il vante tant), mais non, même pas : un autre candidat aux municipales défend le même projet que Claude Roche : Christian Bernard !

L’espoir du 8 octobre : un choix de bons sens

Dans 17 jours, tous les électeurs tournusiens auront la possibilité de stopper ces dérives. Face aux listes ROCHE-BERNARD, il y a une liste citoyenne, rassemblée autour de l’intérêt commun et d’une méthode de travail fondée sur le bons sens.

TOURNUS CITOYENS prévoit un tout autre programme pour la ville : construire une salle polyvalente définitive dont toute ville de 6 000 habitants a besoin. La ville a déjà le terrain, en se mettant au travail sérieusement et avec méthode, une salle neuve axée sur le développement durable est réalisable dans les 30 mois.

Notre choix est fait depuis longtemps et il se renforce de jours en jours : pour nous, l’avenir de Tournus c’est le choix de la logique : TOURNUS CITOYEN.