Archives de l’auteur : kr3k

Article publié dans ‘La Voix de l’Ain’ du 14 Avril

Très grosse mobilisation à Tournus contre le projet d’implantation d’un Leclerc en zone nord de la ville.

Organisée par les associations « Commerces en Tournugeois » et « Tournugeois Vivant » la mobilisation contre le projet d’implantation d’un Leclerc en zone nord de la ville a réuni des centaines de personnes – habitants, commerçants élus locaux – rassemblées jeudi soir 6 avril place de l’Abbaye: « Malheureusement, le maire de Tournus et son équipe municipale sont sortis de la salle au moment où nous avons transmis un message de 3 minutes qui lui était destiné. Cela montre à nouveau le mépris avec lequel il traite ses administrés. Rappelons que cela fait 10 mois que Claude Roche fuit toute rencontre avec la population – 5 débats annulées ou refusés – et que sa promesse de rencontre avec les commerçants n’a pas été tenue, en dépit Continuer la lecture

Dévitalisation du centre-ville, la mairie s’en prend au Vival 

Après la relance du projet de destruction du cinéma, dont la cohérence a atteint un sommet lors du conseil municipal du 12 Avril quand le maire a annoncé la construction prochaine de 3 salles de cinéma, avant d’être renié par la majorité de son conseil, la mairie s’attaque maintenant au voisin du cinéma, le Vival, petit supermarché de proximité. Sans pour autant avoir la politesse d’en informer les premiers intéressés…

Cliquez l’image pour voir le document municipal sur VIVAL en son entièreté

Mr et Mme Ries, les gérants de Vival, ont appris que leur commerce était dans le viseur de la municipalité par le biais de la page facebook de la ville de Tournus. Très inquiets au sujet de Continuer la lecture

L’urgence de mettre fin à la « France moche »

Pas une semaine sans qu’un grand média (écrit ou audiovisuel, national ou régional) ne publie une enquête sur les conséquences désastreuses pour la société française de la multiplication des grandes surfaces commerciales périphériques

Cette fois-ci le Nouvel Observateur par la plume de Gurvan Le Guellec  étudie l’influence des grandes surfaces sur l’âme des villes françaises. Il démonte aussi l’habituel alibi de la création d’emplois tant avancé pour chaque nouveau – mauvais – projet, souligne que ce modèle Continuer la lecture

VIDEO : L’équipe de la majorité demande la démission du maire Claude Roche

À Tournus, les lanceurs d’alerte annoncent une rupture entre le maire Claude Roche et sa majorité municipale qui demande sa démission.

Des mois que Tournugeois Vivant dénonce des dysfonctionnements graves dans la gestion des affaires municipales.

Enfin nous avons été entendus et nous espérons, en dépit du refus de notre maire, poussé à la démission, à quitter ses fonctions, que tout va changer dans la gestion de notre ville. Nous souhaitons que, dorénavant, les avis de notre collectif soient écoutés et que les citoyens de la ville puissent à nouveau communiquer normalement avec leurs élus locaux.

Le projet « Leclerc » à bien du plomb dans l’aile …

Vidéo de Mme Colette Beltjens qui lit un communiqué annonçant le souhait de la majorité que Claude Roche démissionne. Ensuite Claude Roche qui déclare qu’il ne démissionnera pas : Continuer la lecture

Lettre ouverte de Pierre-Michel Delpeuch à l’attention de Monsieur Landais

Pierre-Michel Delpeuch
Maire de La Chapelle sous Brancion
Conseiller communautaire de la
Communauté de Communes Mâconnais Tournugeois
Objet: Pôle Nord de Tournus.

Lettre ouverte à l’attention de Monsieur Landais, La Chapelle sous Brancion, le 4 mars 2017

Monsieur,

Au mois de juin dernier vous avez eu l’obligeance de m’accorder un long entretien en compagnie de mon collègue Philippe Béligné maire de La Truchère. Nous avons pu ainsi mieux comprendre votre projet et vous exprimer les réserves majeures qu’il a suscitées par son principe dès que nous en avons eu connaissance il y a bientôt un an.
A l’issue de cet entretien nous vous avons demandé dans quelle mesure vous tiendriez compte des réactions suscitées par votre projet pour persévérer ou non dans sa mise en œuvre. Vous nous avez répondu en substance que vous seriez amené à y renoncer s’il rencontrait trop d’oppositions.

C’est pourquoi je reviens vers vous: Monsieur Roche continue-t-il de vous dire que « le projet se fera, qu’on le veuille ou non », parce qu’il l’a décidé? Mon appréciation aujourd’hui est tout autre: Continuer la lecture

Invitation – Réunion Publique : « Parlons EMPLOI »

Dans le cadre du débat autour du projet municipal d’implantation d’une nouvelle zone commerciale au nord de Tournus, nous sommes heureux de vous inviter à notre prochaine réunion publique sur le thème de l’emploi.

Nous vous présenterons les résultats de notre étude d’impact sur les emplois existants, réalisée auprès des acteurs économiques du bassin de vie du Tournugeois.

Cette réunion aura lieu le jeudi 16 février au Palais de Justice de Tournus, à 19h30 (salle 15). L’entrée est libre et ouverte à tous. Nous vous attendons nombreux pour débattre, toujours dans un esprit respectueux, transparent, objectif et pragmatique.

Enfin les avis de ceux qui font vivre aujourd’hui notre ville ont été écoutés !

Reportage France 3: le projet d’implantation d’une zone commerciale est lancé, mais contesté


Tournus : le projet d’implantation d’une zone commerciale est lancé, mais contesté

« Le conseil municipal de Tournus a voté mercredi 23 novembre la modification du plan d’urbanisme de la ville, en vue de l’implantation d’une zone d’activité commerciale. Ce projet décidé par le maire et porté par un investisseur privé est vivement contesté par des élus, commerçants et habitants. »

Reportage de Michel Gillot et Romy Ho-A-Chuck
de France 3 Bourgogne

Midi aujourd’hui: Tournugeois Vivant sur Radio Bresse

radio-bresse928fm

Ce jour, une partie du journal de midi sur Radio-Bresse (92.8) a été consacrée à l’actualité de Tournus et au projet de zone commerciale « nord » poussée par le maire Claude Roche.

L’avenir de ce giga-projet commercial sur 10 hectares de terres agricoles et pour 27 000 m2 de grandes surfaces construites, soit plus que la totalité de ce qui existe aujourd’hui à Tournus + Sennecey-le-Grand (25 500 m2), va se jouer dans les jours qui viennent.

Voici l’interview avec notre porte-parole Bertrand Veau:

 

Centres commerciaux péri-urbains ou Commerces de proximité : il faut choisir !

Le rapport de l’IGF (Inspection Générale des finances)

a fait grand bruit lors de sa publication fin octobre dernier, en tirant la sonnette d’alarme sur la mauvaise santé des commerces de proximité partout en France, mettant en péril le lien social qu’ils entretiennent.

Pourtant, l’IGF précise que le maintien d’un Commerce de proximité dynamique est essentiel pour maintenir les services aux personnes. Son réseau est aujourd’hui en péril, ce qui est dramatique pour la qualité de vie des habitants.

Les raisons de ces difficultés y sont édictées clairement :

  • étalement urbain,
  • course effrénée et exagérée à la construction de centres commerciaux

Les recommandations sont très claires :

  • il faut limiter l’étalement à la périphérie des villes,
  • il ne faut plus accorder d’autorisation d’implantation de centre commercial dans les villes qui tentent de redynamiser leur centre-ville.

Élaboré par l’Inspection générale des finances (IGF) et le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD), ce document de 471 pages (à télécharger ici) détaille les enjeux et propose des mesures.
Source

Témoignages

Un hypermarché Leclerc bientôt à Charleville-Mézières

« Le paradoxe, c’est qu’on dit qu’on va créer 200 emplois et tous les commerces ferment au centre-ville. On est en train de privilégier la voiture au centre-ville […] C’est vraiment Charleville qu’on est en train de tuer en privilégiant ces grandes surfaces à la périphérie ».


Christophe Dumont, conseiller municipal EELV

Le maire de Charleville, interrogé par l’Ardennais, soutient de son côté le projet, après avoir demandé à Leclerc de ne pas implanter de galerie commerciale dans son futur hypermarché.

Source

——

Sept commerces sur 10 sont des commerces de proximité

Le petit commerce a beau représenter la majorité des magasins français, il recule dans les communes rurales et a du mal à survivre face à la grande distribution.
Source

——

Commerces de centre-ville : quand les rideaux tombent

Le déclin du commerce de proximité semble s’accélérer. Les causes générales sont identifiées, les remèdes locaux s’inventent.

Salutaire, l’alerte met le doigt sur un faisceau de raisons contribuant au dépérissement du cœur de ville. Le niveau déraisonnable des loyers commerciaux n’est pas la moindre. S’y ajoutent la multiplication des ceintures marchandes souvent ancrées à un hypermarché et une politique du stationnement mal ajustée aux nouvelles habitudes des clients.

Source

Commerces de proximité versus centres commerciaux

Commerces de proximité versus centres commerciaux——

La crise urbaine a son point aveugle : les déplacements

A Saint-Brieuc, à Niort, à Chalon-sur-Saône, et dans des centaines d’autres localités, les commerçants, élus et habitants connaissent bien ce syndrome de la vitrine vide. Et ils savent parfaitement que la multiplication des zones commerciales en est largement à l’origine.
A la demande de la métropole de Rouen, le cabinet Bfluid a demandé aux commerçants rouennais (ici, pages 70-71) quels étaient les principaux freins au shopping. 50% à 78% d’entre eux ont répondu : « pas assez de stationnement ». Puis on a posé la même question à leurs clients. Entre 20 et 22% ont répondu, comme les commerçants, que le manque de stationnement constituait le principal frein. Les autres ont évoqué le bruit et la circulation, les obstacles sur les trottoirs, le manque d’espace pour marcher… Alors, pourquoi investir dans les centres commerciaux ? Oui, pourquoi ? Alors qu’il suffirait d’investir dans des trottoirs.