Archives de catégorie : Actualités

Ma ville se meurt : enquête au Leclerc de Bourg-en-Bresse (Alain Landais)

« CAP Émeraude » : qu’est ce que c’est ?

C’est le nom du centre commercial gigantesque de Bourg en Bresse, dernière grande réalisation du groupe « Alain Landais » pour Leclerc (l’investisseur de Tournus).

C’est aussi le modèle, en plus grand, de ce qui est prévu à Tournus en zone nord (dossier « En Baraban »). Il est donc intéressant de se retourner sur cette réalisation commerciale de grande ampleur, aperçu de ce qui va se passer à Tournus …

Continuer la lecture

Leclerc de LUX : entre fausses promesses et illégalité !

Leclerc de LUX : entre fausses promesses et illégalité !

C’est en 2012 que le Leclerc de LUX a ouvert ses portes. Il appartient aujourd’hui au même consortium financier que le futur centre commercial de Tournus, soutenu par 17 conseillers municipaux.

Flash back et constat

Leclerc de Lux : hors la Loi

Continuer la lecture

Zone commerciale Nord : première victoire pour Tournugeois Vivant

Premier recul de Claude Roche sur le dossier « Leclerc » au pôle Nord de Tournus

Le fait est passé relativement inaperçu mercredi soir, pourtant il a son importance : Claude Roche a annoncé un premier recul sur l’implantation  de grandes surfaces commerciales dans le nord de Tournus.

Continuer la lecture

Reportage France 3: le projet d’implantation d’une zone commerciale est lancé, mais contesté


Tournus : le projet d’implantation d’une zone commerciale est lancé, mais contesté

« Le conseil municipal de Tournus a voté mercredi 23 novembre la modification du plan d’urbanisme de la ville, en vue de l’implantation d’une zone d’activité commerciale. Ce projet décidé par le maire et porté par un investisseur privé est vivement contesté par des élus, commerçants et habitants. »

Reportage de Michel Gillot et Romy Ho-A-Chuck
de France 3 Bourgogne

Leclerc Tournus : le scandale

Projet « Leclerc » lancé en orbite par 17 conseillers municipaux

Tournugeois Vivant

Communiqué de presse

Ce mercredi 23 novembre 2016 à 21h00, après plus d’1h30 de débat houleux et devant environ 200 habitants, le conseil municipal de Tournus, à 17 voix contre 8 (1 abstention, 2 absents, 1 invalidé), à accepté de demander l’ouverture à l’urbanisation de 20 hectares de terrain en zone nord de la ville en vue d’y implanter un centre commercial de 27 000 m2 de bâtiments qui accueilleront des grandes surfaces.

Continuer la lecture

Appel à mobilisation : délibération « LECLERC » ce mercredi 23 novembre

L’Avenir de notre ville va se jouer ce mercredi 23 novembre

à partir de 19h, en Conseil Municipal (délibération numéro 5 : ouverture à l’urbanisation commerciale de 20 hectares de terrains en faveur du projet « Leclerc »)

Tournugeois Vivant appelle à une mobilisation massive et vous invite à assister (respectueusement) à ce Conseil décisif, afin de connaître les positions de chacun de vos élus.

Continuer la lecture

Centres commerciaux périphériques : les mensonges sur l’emploi

J-3 avant le vote du conseil municipal POUR ou CONTRE un Leclerc à Tournus

En ce dimanche 20 novembre, le site « Médiapart » publie un tour d’horizon des catastrophes produites par les créations effrénées de grands centre commerciaux à la périphérie des villes.

Choc des calendriers : c’est mercredi prochain, dans 3 jours, que le conseil municipal de Tournus devra délibérer POUR ou CONTRE l’urbanisation de 20 hectares de terrains au nord de Tournus, en faveur d’un investisseur privé du groupe « Leclerc ».

Continuer la lecture

Tournugeois Vivant à fond avec l’Association des Commerçants

Notre raison d’être : c’est la défense des commerces de proximité

Tournugeois Vivant se bat pour quoi au juste ?

A cette question simple, nous répondons de manière simple : nous nous battons pour défendre la qualité de vie des habitants du Tournugeois.

Qu’on se le dise : nous sommes convaincus que l’existence d’un réseau de commerces de proximité fort et dynamique est la base de la préservation d’un haut niveau de qualité de vie. C’est pourquoi nous nous battons pour préserver ce réseau, contre les foudres d’un maire enfermé dans ses convictions, au service de la Grande Distribution.

les-commerces-du-tournugeois

On trouve de tout à Tournus !

Continuer la lecture

Pendant qu’à Tournus on POSITIVE, à Montélimar on baisse le rideau !

Opération « ville morte » à Montélimar


Opération "ville morte" des commerçants de… par afplp
L’installation prochaine d’un centre commercial aux abords de Montélimar (Drôme) a suscité la  mobilisation des commerçants du centre-ville. Le 18 novembre, ils ont baissé le rideau et manifesté leur mécontentement dans le cadre d’une opération « ville morte ». Ceux-ci dénoncent la désertification du centre-ville et la disparition des commerces de proximité, accélérées par l’apparition des grandes surfaces en périphérie des villes. (Le Figaro – 18 novembre 2016)

A travers cette opération, les commerçants entendent exprimer leur constat d’abandon du centre-ville et leur refus du projet de zone commerciale au Nord de la ville.

ville-morte-a-montelimar  Continuer la lecture

Tournus : le Commerce de proximité va mieux !

15 nouveaux commerces contre seulement 5 fermetures

Dans un interview accordé au JSL, La Présidente de l’Association des commerçants du Tournugeois, Mireille Joly, rassure :

« on n’a jamais été aussi haut en ouverture de commerces qu’en 2015-2016 ». Elle note « une quinzaine de commerces nouveaux sur le centre-ville » contre cinq fermetures »

Le tissu commerçant n’a donc jamais été aussi dynamique. Nous l’avons déjà dit ici : il souffle sur les commerces de proximité Tournusiens un vent de renouveau depuis quelques mois, ce qui est très enthousiasmant. Nombre de jeunes entrepreneurs se lancent dans l’aventure du commerce dans notre belle ville, ce qui nous réjoui plus que tout.

les commerces à tournus

Mireille Joly interviewée par le JSL

Continuer la lecture

Midi aujourd’hui: Tournugeois Vivant sur Radio Bresse

radio-bresse928fm

Ce jour, une partie du journal de midi sur Radio-Bresse (92.8) a été consacrée à l’actualité de Tournus et au projet de zone commerciale « nord » poussée par le maire Claude Roche.

L’avenir de ce giga-projet commercial sur 10 hectares de terres agricoles et pour 27 000 m2 de grandes surfaces construites, soit plus que la totalité de ce qui existe aujourd’hui à Tournus + Sennecey-le-Grand (25 500 m2), va se jouer dans les jours qui viennent.

Voici l’interview avec notre porte-parole Bertrand Veau:

 

Centres commerciaux péri-urbains ou Commerces de proximité : il faut choisir !

Le rapport de l’IGF (Inspection Générale des finances)

a fait grand bruit lors de sa publication fin octobre dernier, en tirant la sonnette d’alarme sur la mauvaise santé des commerces de proximité partout en France, mettant en péril le lien social qu’ils entretiennent.

Pourtant, l’IGF précise que le maintien d’un Commerce de proximité dynamique est essentiel pour maintenir les services aux personnes. Son réseau est aujourd’hui en péril, ce qui est dramatique pour la qualité de vie des habitants.

Les raisons de ces difficultés y sont édictées clairement :

  • étalement urbain,
  • course effrénée et exagérée à la construction de centres commerciaux

Les recommandations sont très claires :

  • il faut limiter l’étalement à la périphérie des villes,
  • il ne faut plus accorder d’autorisation d’implantation de centre commercial dans les villes qui tentent de redynamiser leur centre-ville.

Élaboré par l’Inspection générale des finances (IGF) et le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD), ce document de 471 pages (à télécharger ici) détaille les enjeux et propose des mesures.
Source

Témoignages

Un hypermarché Leclerc bientôt à Charleville-Mézières

« Le paradoxe, c’est qu’on dit qu’on va créer 200 emplois et tous les commerces ferment au centre-ville. On est en train de privilégier la voiture au centre-ville […] C’est vraiment Charleville qu’on est en train de tuer en privilégiant ces grandes surfaces à la périphérie ».


Christophe Dumont, conseiller municipal EELV

Le maire de Charleville, interrogé par l’Ardennais, soutient de son côté le projet, après avoir demandé à Leclerc de ne pas implanter de galerie commerciale dans son futur hypermarché.

Source

——

Sept commerces sur 10 sont des commerces de proximité

Le petit commerce a beau représenter la majorité des magasins français, il recule dans les communes rurales et a du mal à survivre face à la grande distribution.
Source

——

Commerces de centre-ville : quand les rideaux tombent

Le déclin du commerce de proximité semble s’accélérer. Les causes générales sont identifiées, les remèdes locaux s’inventent.

Salutaire, l’alerte met le doigt sur un faisceau de raisons contribuant au dépérissement du cœur de ville. Le niveau déraisonnable des loyers commerciaux n’est pas la moindre. S’y ajoutent la multiplication des ceintures marchandes souvent ancrées à un hypermarché et une politique du stationnement mal ajustée aux nouvelles habitudes des clients.

Source

Commerces de proximité versus centres commerciaux

Commerces de proximité versus centres commerciaux——

La crise urbaine a son point aveugle : les déplacements

A Saint-Brieuc, à Niort, à Chalon-sur-Saône, et dans des centaines d’autres localités, les commerçants, élus et habitants connaissent bien ce syndrome de la vitrine vide. Et ils savent parfaitement que la multiplication des zones commerciales en est largement à l’origine.
A la demande de la métropole de Rouen, le cabinet Bfluid a demandé aux commerçants rouennais (ici, pages 70-71) quels étaient les principaux freins au shopping. 50% à 78% d’entre eux ont répondu : « pas assez de stationnement ». Puis on a posé la même question à leurs clients. Entre 20 et 22% ont répondu, comme les commerçants, que le manque de stationnement constituait le principal frein. Les autres ont évoqué le bruit et la circulation, les obstacles sur les trottoirs, le manque d’espace pour marcher… Alors, pourquoi investir dans les centres commerciaux ? Oui, pourquoi ? Alors qu’il suffirait d’investir dans des trottoirs.