Archives de catégorie : Réunions

Mardi-soir 21/11 décision de la comcom sur le projet LeClerc

Pour Tournugeois Vivant, le prochain conseil communautaire, qui aura lieu le mardi 21 novembre à 18h30, salle communale à Royer, aura une grande importance.

L’ ordre du jour est consacré à l’environnement, à l’urbanisme, aux finances et à l’administration générale. Et surtout, en ce qui nous concerne, la délibération 6 qui demande au conseil communautaire de décider de l’abandon de la procédure d’ouverture à l’urbanisation de la zone nord de Tournus, où était planifié le projet ‘Espace Grande Rivage’ de LeClerc.

Nous vous tiendrons informés rapidement de la décision prise lors de ce conseil communautaire.

Assemblée Générale, mercredi 6 décembre 2017 à 19h30, Palais de Justice

Le conseil d’administration de Tournugeois Vivant vous invite pour notre

assemblée générale

qui se tiendra le
mercredi 6 décembre 2017 à 19h30
en salle 15 du Palais de Justice de Tournus.

Aucun quorum n’est obligatoire, cependant si vous ne pouvez venir, vous avez la possibilité de transmettre par mail ou par courrier un pouvoir (en vérifiant que la personne se déplacera et qu’elle n’a pas déjà trop de pouvoir, le maximum étant de 3).

Si vous souhaitez être candidat au conseil d’administration, merci de nous envoyer un mail afin que nous puissions afficher les postulants lors de l’AG.

L’ordre du jour :
–          Rapport moral par le président de séance
–          Rapport d’activité par un membre du CA
–          Rapport financier par un membre du CA
–          Présentation du budget 2018
–          Projet et devenir de l’association
–          Définition du montant des cotisations 2018
–          Election du conseil d’administration
–          Questions diverses
–          Pot de l’amitié en salle 3 du palais de justice

 

Pièce a Conviction enquête à Tournus – Claude Roche et les réseaux d’affaires lyonnais

Toujours le projet « Leclerc » qui suscite interrogations …

Depuis que le maire de Tournus a annoncé, en juin 2016, qu’il envisageait de rendre constructible et de viabiliser aux frais de la collectivité 20 hectares de terres cultivées au nord de Tournus, il défraye la chronique.

Déjà, TF1 (journal télévisé), France 5 (C-Politique), France 3 Bourgogne, L’accent Bourguignon, Le Monde, s’étaient intéressés à l’affaire.

Aujourd’hui c’est un reportage d’investigation qui a été diffusé sur France 3 : Pièce à Conviction (cliquez pour regarder en replay) !

Et le JSL relaye l’information avec ce titre :

Le maire de Tournus mal à l’aise sur France-3 dans Pièces à conviction

Résumé du reportage

Tournus : six mille habitants, cinq supermarchés… et bientôt un centre commercial. “Pièce à conviction” se penche sur la spéculation foncière qui touche les campagnes françaises depuis quelques années.

Voilà une donnée qui interpelle et inquiète : comment expliquer que l’équivalent de la surface d’un département disparaisse tous les cinq ans en France ? A terme, y aura-t-il encore dans les campagnes une once de terre agricole ? Pièces à conviction se penche sur ce phénomène et met au jour les profits qu’en tirent certains investisseurs véreux. Aidés en cela par une législation fragile et des acteurs politiques peu sourcilleux.

L’enquête nous plonge d’abord en Bourgogne, dans la petite localité de Tournus. Là, les habitants sont en lutte contre de riches investisseurs qui veulent s’approprier un terrain de 20 hectares pour y bâtir un centre commercial. La bourgade de 6 000 habitants compte pourtant déjà cinq hypermarchés. A 260 000 euros l’hectare, impossible pour les agriculteurs d’acheter et donc de pérenniser leurs activités.

 

TOURNUS : alerte gaspillage ! STOP à la politique ROCHE-BERNARD

Une noté salée pour les contribuables tournusiens

La semaine dernière, un conseiller municipal nous alertait sur le dérapage effarant des dépenses de la commune de TOURNUS concernant le projet de « salle des fêtes ».

Privés de salle depuis bientôt 3 ans (cf destruction du « Madeleine Palace »), les tournusiens ont eu la surprise d’apprendre que leur maire envisageait de le remplacer, finalement, par un « chapiteau » provisoire. Du provisoire fait pour durer, à n’en pas douter. Mais à quel prix ?

D’après cet élu municipal, l’addition fiscale liée à ce projet commence à être lourde :

  •  « il est prévu de louer ou d’acheter un chapiteau mobile en guise de salle et ce pour une somme entre 265000 et 433 000 euros HT sans les sanitaires et l’enclos nécessaire à ce genre d’installation. Prévoir 200 0000 euros supplémentaires » : coût moyen estimé = 600 000 euros TTC
  • « on a déjà dépensé pour ce dossier 416 628.78 euros euros TTC depuis 2014 (montant émanant de la comptabilité de la ville)« 

TOTAL : > 1 millions d’euros !

La chute du maire Claude Roche pourrait se terminer par une addition plus que salée pour le contribuable.

Continuer la lecture

Qui a redonné les cordons de la bourse des Tournusiens à Claude Roche ?

Un maire déchu

le 1er août 2017

Rappelons que Claude Roche le maire de Tournus a été destitué par sa propre majorité lors du conseil municipal du 12 juillet dernier.

Avec 12 démissionnaires dans son équipe, 20 démissionnaires au total depuis le début de son mandat, Claude Roche n’a plus de légitimité car plus d’un tiers des postes de conseillers municipaux sont vacants.

Les raisons de ces démissions, toutes plus impensables les unes que les autres, ont été reprises dans la presse nationale et régionale depuis plusieurs mois … (lire par exemple l’article « Tournus creuse son trou« )

Continuer la lecture

20ème démission au Conseil Municipal de TOURNUS

« J’en avais assez de voir comment le conseil se passait »

A déclaré dans le JSL Élodie Formisyn, conseillère municipale d’opposition à Claude Roche du groupe « Solidaires pour Tournus »

« C’était une vraie mascarade »

C’est la vingtième élue qui jette l’éponge depuis l’élection du maire en 2014. Ce dernier déjà abandonné par ses troupes le 12 juillet dernier, continue de provoquer dégoût et incompréhension dans sa façon de gérer les affaires municipales. Continuer la lecture

Chers amis,

En cette avant-veille d’échéance électorale, nous vous informons que le film de Marie-Monique ROBIN « Qu’est ce qu’on attend » sera projeté ce vendredi soir (16 juin) à 20h00 au cinéma La Palette à Tournus. N’attendons pas pour agiter nos consciences !

La projection sera suivie d’un échange sur le thème de la création d’une « monnaie locale ».

A voir absolument pour ceux qui ont adoré le film « Demain ».

Synopsis : A l’initiative de son maire Jean-Claude Mensch, Ungersheim, petite ville d’Alsace de 2 200 habitants, s’est lancée dans la démarche de transition vers l’après-pétrole en décidant de réduire son empreinte écologique. Pour la mettre en œuvre, la municipalité a lancé en 2009 un programme de démocratie participative, baptisé «21 actions pour le XXIe siècle». Celui-ci englobe tous les aspects de la vie quotidienne : l’alimentation, l’énergie, les transports, le travail, l’argent , l’habitat et l’école. Ces initiatives visent à développer l’autonomie alimentaire et énergétique du village et à promouvoir le développement des énergies renouvelables…

Les administrateurs
Tournugeois Vivant

Article publié dans ‘La Voix de l’Ain’ du 14 Avril

Très grosse mobilisation à Tournus contre le projet d’implantation d’un Leclerc en zone nord de la ville.

Organisée par les associations « Commerces en Tournugeois » et « Tournugeois Vivant » la mobilisation contre le projet d’implantation d’un Leclerc en zone nord de la ville a réuni des centaines de personnes – habitants, commerçants élus locaux – rassemblées jeudi soir 6 avril place de l’Abbaye: « Malheureusement, le maire de Tournus et son équipe municipale sont sortis de la salle au moment où nous avons transmis un message de 3 minutes qui lui était destiné. Cela montre à nouveau le mépris avec lequel il traite ses administrés. Rappelons que cela fait 10 mois que Claude Roche fuit toute rencontre avec la population – 5 débats annulées ou refusés – et que sa promesse de rencontre avec les commerçants n’a pas été tenue, en dépit Continuer la lecture

VIDEO : L’équipe de la majorité demande la démission du maire Claude Roche

À Tournus, les lanceurs d’alerte annoncent une rupture entre le maire Claude Roche et sa majorité municipale qui demande sa démission.

Des mois que Tournugeois Vivant dénonce des dysfonctionnements graves dans la gestion des affaires municipales.

Enfin nous avons été entendus et nous espérons, en dépit du refus de notre maire, poussé à la démission, à quitter ses fonctions, que tout va changer dans la gestion de notre ville. Nous souhaitons que, dorénavant, les avis de notre collectif soient écoutés et que les citoyens de la ville puissent à nouveau communiquer normalement avec leurs élus locaux.

Le projet « Leclerc » à bien du plomb dans l’aile …

Vidéo de Mme Colette Beltjens qui lit un communiqué annonçant le souhait de la majorité que Claude Roche démissionne. Ensuite Claude Roche qui déclare qu’il ne démissionnera pas : Continuer la lecture

Merci et BRAVO aux centaines d’habitants mobilisés contre l’Espace Grands Ravages (Leclerc)

Les associations « Commerces en Tournugeois » et « Tournugeois Vivant » remercient chaleureusement les centaines d’habitants, de commerçants, leurs salariés et d’élus locaux qui se sont mobilisés hier soir, Place de l’Abbaye, pour dire NON au projet Leclerc en zone nord de la ville.

Les commerçants ont été très touchés de ce soutien massif de la population.

Malheureusement, le maire de Tournus et son équipe municipale sont sortis de la salle au moment où nous avons transmis un message de 3 minutes qui lui était destiné. Cela montre à nouveau le mépris avec lequel il traite ses administrés.

Nous espérons que cette mobilisation historique à Tournus sera le point de départ du rétablissement de la démocratie locale.

En quelques chiffres :

– 85 commerces fermés à 18h hier à Tournus,

– 96% des commerçants ont soutenu cette mobilisation citoyenne,

– 400 à 500 manifestants présents sur la place de l’Abbaye à 18h30, de nombreuses familles et des élus locaux.

Reportages TV :

– France 3 Bourgogne : ce vendredi 7 septembre 12h et 19h

– France 5 : émission C-Politique : ce dimanche 9 avril à 18h30

 

N’hésitez pas à nous transmettre vos photos et vidéos de cette soirée.

Vive Tournus, vive la démocratie, et vive le Tournugeois Vivant !

Photos : Tournugeois Vivant et JSL

Tournus, l’appel des habitants au maire de Tournus Claude Roche

Le 6 avril 2016, des centaines d’habitants de Tournus sont venus demander au maire Claude Roche de retirer son projet de zone commerciale inutile et dangereuse au nord de la ville.

Si ni le maire, si son équipe municipale n’ont pas daigné écouter ce message émouvant, des centaines de citoyens, d’élus locaux et de commerçants présents ont applaudis de façon très appuyée pendant de longues minutes.

Continuer la lecture

Avis du Ministre de la Ville au sujet de la Zone Nord de Tournus

Jean-Michel BAYLET répond à Messieurs BECOUSSE et DELPEUCH

Un courrier signé du Ministre de la ville concernant le projet « Pôle Nord » à Tournus : c’est la réponse de Monsieur le Ministre Jean-Michel Baylet à une demande écrite de nos soutiens Pierre-Michel Delpeuch (Maire de La Chapelle Sous Brancion) et Jean-Claude Bécousse (Maire de Laives et Président de la Communauté de Communes « Entre Saône et Grosne »).

Nous pouvons lire, en particulier, que le Ministre considère que :

« ce projet commercial d’envergure comporte un risque important de concurrence avec les commerces du centre-ville, alors que la ville a été retenue […] pour la revitalisation d’un centre bourg »,

ou encore que :

« une étude complémentaire a été présentée en mars 2016 par le porteur de projet […] étude insuffisamment pertinente et détaillée […] sans étude d’impact véritable sur l’activité commerciale du centre-ville »

Étonnant de constater aujourd’hui que le porteur de projet avait présenté un projet incomplet en mars 2016, mettant en danger les commerces existants et qu’en juin de la même année le maire de Tournus n’ait pas hésité à annoncer l’implantation de cette zone commerciale !

Le mépris à l’égard des commerçants qui font vivre cette ville depuis des années n’est pas acceptable.

Images intégrées 1

Étalement commercial périurbain : un nouveau rapport remis au Ministère de la Ville

Le constat n’est pas tendre pour la Grande Distribution !

la prolifération des espaces commerciaux que l’on observe depuis cinq décennies défigure le paysage, menace l’organisation des villes et le devenir des centres urbains principaux ou secondaires, notamment dans les villes moyennes, et ces centres commerciaux de plus en plus nombreux sont loin d’apporter le nombre d’emplois promis par les promoteurs des projets.

Le tableau est dressé …

Continuer la lecture