PROPOSITIONS & TEMOIGNAGES

Ci-dessous des propositions et témoignages qui nous sont parvenus par mail et écrit. Si vous désirez y ajouter votre propre vue sur notre association et le futur de Tournus, utilisez le formulaire de réaction ci-dessous. Publication après validation par nos soins.

Bonjour,

Nous sommes très attirées par votre région et envisageons de venir nous y installer d’ici 2 à 4 ans. En vue de notre installation et parce nous partageons vos craintes et votre envie de proposer une alternative à la mercantilisation sauvage du Tournugeois, nous souhaiterions adhérer à votre association.
Notre soutien ne serait malheureusement que financier pour l’instant car nous habitons la région parisienne mais nous sommes convaincues de votre démarche et souhaitons, aussi modestement soit-il, y prendre part.
Dans l’attente de votre retour et vous souhaitant force et persévérance.

Cordialement,
Céline C. & Hélène H.

19 réflexions au sujet de « PROPOSITIONS & TEMOIGNAGES »

  1. Lecompte

    Ou est le danger si la clientèle des commerces de proximité implantés au cœur de la ville reste fidéle? Le breton dans ce cas précis prend de gros risques et ce n est pas dans ses habitudes … Ce projet sent la magouille.

    Répondre
    1. kr3k Auteur de l’article

      Je ne sais pas qui est ce ‘breton’, mais la zone de chalandise du nouveau centre commercial s’étend bien au de la de notre centre-ville. Bien sûr ce serait bien si les clients refuseront simplement d’aller chez Leclerc. Mais en réalité, ce n’est pas comme ça que ça marche. Il s’agit d’une dilution inévitable des parts du marché, au détriment des commerces existants. Le projet Leclerc double la surface commerciale des grandes surfaces à Tournus, en ajoutant 27.000 m2 (maintenant environs 20.000m2 avec le nouveau Lidl inclus).

      Il y aura des commerces dans le centre qui vont survivre. J’ai un galerie d’art, alors pour moi ça ne change rien. Mais le risque de perdre par exemple le Simply ou le Vivial est déjà très grand pour les vieux qui y vont régulièrement. De même pour les boutiques de vêtements, le jeune cordonnier, le joailler, les opticiens, le magasin de sport, Rebillard… Ce ne sont pas que des commerces, c’est des employés, des familles qui vivent et font vivre notre ville.

      J’habite au centre, moi. J’aime pouvoir me promener pour faire les courses. On rencontre des amis, on échange quelques mots avec les marchands, la ville vit.

      Au hypermarché, on remplit son caddie et on se barre.

      On nous dit que le nouveau hypermarché va attirer des gens d’ailleurs qui vont faire un tour en ville. Moi, quand j’habitais en Bresse pendant 15 ans, j’allais parfois à Chalon ou à Lons le Saunier: Carrefour, Castorama, Géant, les magasins autour… Après avoir rempli le coffre avec des aliments et le surgelé et vidé mon portefeuille dans leurs caisses, vous savez combien de fois dans les 15 ans j’ai fait un tour dans le centre? Jamais.

      Pour ou contre ce projet gigantesque, c’est aussi un peu un choix idéologique, je crois. Est-ce qu’on a vraiment besoin de plus de m2 d’hypermarché pour être plus heureux? C’est bien que les choses se développent, mais avec respect pour l’harmonie de l’existant.

      Alors, les élu(e)s, réfléchissez bien et soyez sages.

      Répondre
      1. Lecompte

        La fréquentation d un hyper est en moyenne de 7000 clients jour la zone de chalandise Tournus intramuros est parfaitement diversifiée et satisfait une population de 6000 habitants c est téméraire de s implanter dans ces conditions si Leclerc le fait ce n est pas pour vendre du beurre salé

        Répondre
        1. Tournugeois Vivant

          Selon une étude de marché en notre possession, l’implantation d’un nouvel hypermarché à Tournus ne peut se faire qu’au détriment des autres.

          Ce projet va donc mettre en péril les supermarchés existants, plus proches du centre ville. Rendant difficile l’accès aux courses de première intention pour les personnes faiblement mobiles, en particulier les personnes âgées, et cela augmentera le trafic routier au détriment de l’environnement. Tout ce dont tout le monde tente de lutter actuellement …

          Allez comprendre !

          Répondre
  2. admi

    Je trouve que le projet vise a vider le centre ville et nuire a nos supermarchés existants qui sont bien adéquate pour une ville de 7000 habitants. Tournus est une jolie ville mais bien triste au nez avec de nombreux magasins fermes. Les plus jeunes couples vont ailleurs pour travailler, donc automatiquement fréquentent les hypermarchés mais il y a un grand nombre de retraites ou des personnes a mobilités réduite qui désirent faire leurs course en centre ville. Tournus a besoin des subventions pour aider les commerçants en ville d’y rester et pour encourager d’autres a venir s’installer. Arrêtons les projets grandioses et mettons en tout en œuvres pour embellir notre chère ville pour qu’elle soit digne de son histoire et son patrimoine!
    Pauline W

    Répondre
  3. admi

    BONJOUR

    RECU CE JOUR VOTRE INVITATION à la réunion qui ce fera à Plottes lundi, commune ou j’ai été maire et qui c’est séparée de Tournus en 2001, Tournus ville ou comme d’autres,je suis né, que j’aime,mais dénaturer cette ville,qui malheureusement est déjà morte,est un comble!

    Est ce comme cela que l’on revitalise un centre,et les subventions acquises,ou vont t’elles ? chez Edouard Leclerc?

    Sachez que nous sommes avec vous et contre ce projet, ayant connu cette ville ou nous avons été commerçant sous l’enseigne Casino au quartier de la Madeleine que nous avons quittés en1986,quartier qui en ce temps était vivant,et ou le commerce allait bon train.

    Nous ne pourrons êtres présents à cette réunion et vous prions de nous en excuser.

    D’autre part cette zone, n’est t’elle pas mieux en culture plutôt qu’en béton?

    > CORDIALEMENT

    Répondre
  4. admi

    Tournus, superbe cité à la longue histoire passionnante, a été vidée de beaucoup de ses artisans et commerçants par le blitz des grandes surfaces à sa périphérie et dans tout le secteur. Et… un nouveau projet, soutenu comme les précédents par la plupart des élus et les administrations, menace ce qui reste de la vie de la cité et des alentours. Comment ne pas penser aux autres cités de Saône et Loire vidées de leur substance par la multiplication des supermarchés* ?
    * Depuis plusieurs années, la Saône et Loire détient le triste record des grandes surfaces et, pourtant, la conquête et le saccage continuent. Comme à Saint Gengoux le National qui a déjà perdu presque tous ses artisans et commerçants en 30 ans.

    Anne-Claude

    Répondre
  5. admi

    Tout d’abord bravo pour votre action, que je souhaite voir aboutir pour le bien commun de tous et l’intérêt de ce territoire actuellement malmené.

    Thierry

    Répondre
  6. admi

    Bonjour,

    Nous sommes très attirées par votre région et envisageons de venir nous y installer d’ici 2 à 4 ans.

    En vue de notre installation et parce nous partageons vos craintes et votre envie de proposer une alternative à la mercantilisation sauvage du Tournugeois, nous souhaiterions adhérer à votre association.

    Notre soutien ne serait malheureusement que financier pour l’instant car nous habitons la région parisienne mais nous sommes convaincues de votre démarche et souhaitons, aussi modestement soit-il, y prendre part.

    Dans l’attente de votre retour et vous souhaitant force et persévérance.

    Cordialement,

    Céline & Hélène

    Répondre
  7. admi

    Nous sommes ravis d’avoir constaté que de petits commerces ouvrent à Tournus : nous allons les visiter dès ce we (Côté Vrac et Bio, L’Atelier des Saveurs) : je pense au plus profond de moi que c’est plutôt ce type de « tournant » que Tournus, ville étoilée, historique, doit prendre…..

    Bien entendu, c’est avec plaisir que je participerai à d’autres actions, quand je suis présente dans le secteur.

    Bravo pour toute cette énergie et ce temps mis à disposition de la communauté!

    Anne

    Répondre
  8. Jean Genesis

    Impression d’automne à Tournus
    (Texte issu de ma publication dans le blog de-Tournus)

    Bonjour,

    Parisien et râleur de service sur le blog de-Tournus, j’étais en famille à Tournus ce week-end.
    Introduction : Comme vous avez pu le constater depuis un certain temps dans le baratin que nous servent les marketeux, le client n’achète plus … il fait une expérience. Donc, si par exemple vous avez décidé d’acheter des raviolis, de la litière pour le chat et des couches premier âge, vous êtes censés vivre là une triple expérience inoubliable qui ne peux que transformer votre week-end froid et brouillardeux ou votre morne existence en un sublime moment consumériste.

    Pourtant, c’est bien de trois expériences en tant que client du « petit » (petit étant affectif) commerce tournugeois que je tiens à partager avec vous ici. Vous savez, ce « petit » commerce auquel votre municipalité (et son grand ami Leclerc) a décidé de mettre un grand coup de pied au train histoire de le redynamiser. Ce « petit » commerce d’un autre âge qui n’a rien compris à ce merveilleux monde consumériste expérientiel gonflé à la testostérone promotionnelle … Bon je me calme …

    Arrivé à Tournus vendredi dans ma famille, pas de bol, le chauffage vient de tomber en panne. Vous avouerez qu’en cette saison … la maison est grande et le technicien (tiens, un gars sympa et compétent de la société Lemberet à Lacrost qui fait tous ses efforts pour redémarrer le tintouin) est formel, fuite du gaz frigo de la PAC. Rien a espérer avant le milieu de semaine prochaine … aglagla le parigot. Du coup c’est plan ORSEC à la maison et on ressort le bon poêle au pétrole puis on file chez Rebillard acheter le fuel, bien décidés à choisir un produit de qualité supérieure pour ne pas finir à moitié gazés. Là on se dit qu’on ne regardera pas à la dépense et on s’attends à passer à la caisse car, bien entendu, « ça doit être plus cher que dans la grande distribution » puisque la grande distribution « C’EST TOUJOURS MOINS CHER » n’est ce pas ?
    Et bien, je vais peut être vous apprendre quelques chose : NOUS AVONS PAYE LE PETROLE DE QUALITE SUPERIEURE MOINS CHER QUE DANS UNE ENSEIGNE SPECIALISEE !!! » si,si, pour de vrai !
    Donc non seulement, nous avons eu : l’accueil chaleureux, la promptitude de service (en 5 minutes le bidon était dans le coffre …) et le prix imbattable mais nous avons pu nous garer sans problème 🙂
    Alors, elle est pas belle la vie dans le centre de Tournus ? … Match Leclerc/Rebillard :Rebillard VAINQUEUR par KO !

    Sinon, samedi matin tôt (7h30), on file de nouveau vers le centre acheter du pain et des croissants pour le petit déjeuner (j’en ai profité pour rajouter à tout ça une succulente brioche aux pralines toute fraîche ! ). Direction la boulangerie Pascal Dauvergne. Alors là, les amis, on nous réserve un accueil comme on les aime, le bonjour, le sourire, l’écoute, le salut amical du maître boulanger qui est dans son arrière boutique. Du bonheur tout simplement … On se dit que des personnes d’une telle qualité ne peuvent faire que des bonnes choses. Gagné ! une fois à la maison, la dégustation est à la hauteur, feuilletage des croissants délicat et bien équilibré, pain aux graines à la mie aérée, croûte craquante à souhait et l’ensemble bien goûteux quand à la brioche aux pralines, elle n’a pas passé le petit dej … Match Leclerc/Dauvergne : Dauvergne VAINQUEUR par KO !

    Comme nous sommes plutôt en forme, nous décidons de fureter un peu sur le marché qui est en pleine installation. Certains commerçants montent leurs stands à la lampe car il fait encore nuit. Chapeau ! par endroit il est bien difficile de discerner les choses. Notre but étant le fromager, nous nous arrêtons au stand de la fameuse maison Bourillon ( Au bon fromage – 71580 Sagy) qui m’a toujours marqué par l’affluence qu’elle provoque chaque samedi, faut voir la queue ! mais surtout par la qualité de ses produits, toujours irréprochables. Bon là c’est certain on y laisse un petit peu plus qu’au rayon fromtons de la grande distrib mais pour la qualité, il n’y a pas photo. … Match Leclerc/Bourillon : Bourillon VAINQUEUR par KO !

    Tiens, figurez vous que pendant que l’on arpentait la rue de la République pour remonter du côté du stand de chez Bourillon nous apercevons de la lumière chez Rebillard. A 7h30 !!! Le magasin n’est pas ouvert bien sûr, mais nous voyons M. Rebillard au fond de sa boutique … Hé oui, quincaillier c’est un vrai métier qui ne commence pas à l’ouverture de la boutique pour se terminer à la fermeture … On est loin des paquets de vis et autres clous en linéaires fabriqués et conditionnés en Chine, vous savez … ceux que l’on trouve dans la grande distribution, juste après le rayon chaussettes et à droite de la poissonnerie (si vous ne trouvez pas, repérez vous à l’odeur).

    Me voila de retour ce soir à Paris, et déjà Tournus me manque. Merci à la maison Rebillard d’avoir assuré la chaleur de la maison qui me recevait et ainsi sauvé mon week-end. Merci à M. Dauvergne pour le bon pain, la bonne viennoiserie, merci à la maison Bourillon pour cet excellent Comté et ce Beaufort goûteux, notes finales de nos agapes. Merci pour votre accueil, votre sympathie, vos conseils …

    Finalement il n’y a qu’avec vous et bien entendu vos autres collègues commerçants que j’accepte de partager l’idée d’expérience. Car l’expérience client telle que je l’imagine elle commence dans vos arrières boutiques, fournils, laboratoires, caves … lorsque vous préparez avec amour, coeur, passion, professionnalisme … ce que vous allez nous offrir. Alors là oui, parlons d’expérience mais de cette expérience partagée, pas de ce petit spasme égoïste qui transforme le consommateur en hédoniste idiot, vous savez ? ce spécimen préféré de la grande distribution …

    A bientôt, c’est sûr !

    Répondre
    1. vadsaria

      Alors, Jean Genesis, cette chaudière s’est remis sur le droit chemin ? Et vous revenu à Tournus ? Moi, j’aimerai bien y retourner, en passant par Cluny et le Château de La Salle, près de Mâcon !

      Bonne continuation dans vos résistances. Faites revivre votre centre-ville a u t r e m e n t !

      Répondre
  9. admi

    Je crois effectivement que la couleur politique des opposants au projet est sans intérêt.

    Seule compte la connerie du projet et elle est polychrome, elle.

    Il est rare de voir se développer une idée plus sotte, mais tout étant possible…

    JPL

    Répondre
  10. admi

    Bravo à l’association!!!! Une petite réflexion: pendant que l’on culpabilisait le « citoyen » sur la pollution générée par l’utilisation de leur voiture qui allait faire es courses en ville, 30 ans de culpabilisation tout de même, c’est pas rien, tout tranquillement les zones périphériques se multipliaient, bon an mal an mais là, en ces lieux, étrangement, pas de culpabilisation du même ordre. Parking gratuit, pollution globale générée par ces monstres commerciaux à tous points de vue, invisible… L’histoire de la voiture qui pollue de façon sélective selon le lieu où elle roule, c’est comme le nuage de Tchernobyl. Cette pollution s’arrête au bon endroit: en des lieux où l’on fait du profit maximalisé au détriment des lieux qui font société comme l’on dit, c’est à dire des lieux chargés d’histoire, des lieux où l’esthétique du bâti fait corps avec notre condition d’être humain, la recherche du beau et la symbiose inconsciente qui s’y prête, des lieux où les pas des générations se succèdent, des lieux où l’initiative, l’imagination sont laissées à ceux qui y font le commerce rendant ainsi cet espace plus original, plus singulier. En un mot, plus humain.
    Ghyslaine

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *