Archives par étiquette : claude roche

Enquête cachée : le ver est dans le fruit

Cher amis,

Début mai, une équipe de « frondeurs » municipaux, auto-décrétés « majorité municipale » (sans vote et contre l’avis du maire), composée de certains élus issus de l’équipe « Roche » accusaient, via le Journal de Saône-et-Loire, le maire Claude Roche de leur avoir « caché une étude relative à l’impact commercial de la zone économique nord« .

D’après ces élus, le contenu de cette étude aurait influencé leurs avis : ils se déclarent aujourd’hui « en opposition avec le maire sur l’implantation d’un centre Leclerc en zone nord« . On doit peut-être comprendre que, s’ils avaient su, ils n’auraient pas voté en faveur de Monsieur Landais (Leclerc) en novembre dernier ? Bonne nouvelle !

Cependant, cette ancienne équipe ‘Roche » se disant d’une « nouvelle majorité », n’a pas jugé nécessaire de communiquer à Tournugeois Vivant cette étude, alors même qu’ils la divulguaient à la presse. Décidément, on ne se refait pas si facilement …

Néanmoins, nous avons réussi à nous procurer cette fameuse « étude cachée« , dont la présentation dans le JSL sous le titre accrocheur « Une étude prône l’installation d’une petite zone commerciale » laisse entrevoir une nouvelle grande inquiétude : une solution de repli, 3 fois plus petite, avec un hypermarché un tout petit peu plus petit (surface de vente de 2 500 m2 au lieu de 3 000), commence à être justifiée. La couleuvre n’étant pas passée auprès de la population, on va essayer de nous faire avaler un bébé vipère !

Notez d’ors et déjà que cette étude, présentée par les frondeurs municipaux comme « une étude d’impact objective« , n’est ni une étude d’impact, ni objective. S’ils décidaient de nous rencontrer, nous pourrions leur expliquer …

Il s’agit en réalité d’une « étude de faisabilité » (et non d’impact), réalisée par un cabinet de Loire Atlantique (Saint-Brieuc), et dont l’un des premiers clients est  … Leclerc !

En attendant une analyse plus approfondie de cette étude, nous pouvons déjà vous dire que :

– le bassin de vie décrété par Saint-Brieu est 3 fois plus gros que celui fixé par l’INSEE. Le périmètre inclus dans la dite étude est, de toute évidence, largement surdimensionné (33 500 habitants selon l’auteur, 11 500 selon l’INSEE), faussant tous les résultats,

– plusieurs grandes surfaces existantes ont été étrangement « oubliées » dans cette étude,

– les chiffres que nous avons pu vérifier sont FAUX,

 

En conclusion :

 

Cette étude a été commandée dans le but de justifier le projet de zone nord, à un cabinet dont la grande distribution représente une grande partie du chiffre d’affaire. Même avec cet objectif, l’étude ne parvient pas à cacher la disproportion du projet Leclerc.

Attention ! Cette étude, qui reste orientée en faveur du développement du commerce périurbain, pourrait être utilisée pour argumenter un autre projet de zone commerciale en concurrence du centre-ville sur un format plus réduit, mais avec possibilités d’agrandissements et une capacité de nuisance tout aussi forte.

Il est vraiment temps pour nos élus locaux de prendre conseil auprès des bonnes personnes.

 

Notons aussi que 2 groupes d’opposition municipale (Solidaires et Agir) ont déjà dénoncé le caractère malvenu de cette étude et la manipulation qu’elle représentait.
Tournugeois Vivant n’ayant rien à cacher, nous avons décidé de publier cette étude, qui a peut-être été payée par nos impôts locaux ! –> étude cachée (suivez le lien)

Nous restons à votre disposition pour toutes questions,

Bon weekend !

Les administrateurs
Images intégrées 1

Tournugeois Vivant : Brèves mai 2017

Projet « Leclerc » : changement d’avis d’une partie des élus de la majorité municipale

Au travers d’un communiqué virulent publié dans le Journal de Saône-et-Loire (JSL) ce dimanche 14 mai, les élus qui ont demandé la démission de Claude Roche le 12 avril repartent à la charge.

Continuer la lecture

Tournus : le communiqué du groupe majoritaire municipal – samedi 13 mai 2017

Explications aux Tournusiennes et aux Tournusiens

Si la démission de Monsieur Claude Roche a été demandée par le groupe majoritaire du Conseil municipal ce n’est pas sans raisons sérieuses.

Nous avons été élus en 2014 sur un programme que nous avons construit ensemble pendant la campagne électorale. Cette proposition a plu aux Tournusiens et nous sommes devenus majoritaires ; nous avons alors élu M. Roche comme maire au sein du Conseil municipal ainsi que les adjoints et les conseillers délégués. Nous avons donc un contrat avec la population ; nous ne démissionnerons pas.

Ce groupe est engagé et légitime et continue de dénoncer la méthode de gouvernance de Monsieur Claude Roche et certaines de ses orientations.

Il y a tout d’abord les nombreuses décisions prises par M. Roche sans aucune concertation, ni avec ce qui était alors sa majorité, ni avec les groupes d’opposition. Nous pouvons citer en exemple ces derniers mois : Continuer la lecture

L’Accent Bourguignon : « Tournus creuse son trou »

C’est sans surprise mais avec tristesse que nous avons pris connaissance ce matin d’un nouvel article de presse sur Tournus.

« Tournus creuse son trou » titre le magazine régional L’Accent Bourguignon.

5 pages pour décrire l’état inquiétant dans lequel se trouve la ville, à mi-mandat de l’élection municipale de la liste de Claude Roche, en 2014.

Constat alarmant

Continuer la lecture

Merci et BRAVO aux centaines d’habitants mobilisés contre l’Espace Grands Ravages (Leclerc)

Les associations « Commerces en Tournugeois » et « Tournugeois Vivant » remercient chaleureusement les centaines d’habitants, de commerçants, leurs salariés et d’élus locaux qui se sont mobilisés hier soir, Place de l’Abbaye, pour dire NON au projet Leclerc en zone nord de la ville.

Les commerçants ont été très touchés de ce soutien massif de la population.

Malheureusement, le maire de Tournus et son équipe municipale sont sortis de la salle au moment où nous avons transmis un message de 3 minutes qui lui était destiné. Cela montre à nouveau le mépris avec lequel il traite ses administrés.

Nous espérons que cette mobilisation historique à Tournus sera le point de départ du rétablissement de la démocratie locale.

En quelques chiffres :

– 85 commerces fermés à 18h hier à Tournus,

– 96% des commerçants ont soutenu cette mobilisation citoyenne,

– 400 à 500 manifestants présents sur la place de l’Abbaye à 18h30, de nombreuses familles et des élus locaux.

Reportages TV :

– France 3 Bourgogne : ce vendredi 7 septembre 12h et 19h

– France 5 : émission C-Politique : ce dimanche 9 avril à 18h30

 

N’hésitez pas à nous transmettre vos photos et vidéos de cette soirée.

Vive Tournus, vive la démocratie, et vive le Tournugeois Vivant !

Photos : Tournugeois Vivant et JSL

Tournus, l’appel des habitants au maire de Tournus Claude Roche

Le 6 avril 2016, des centaines d’habitants de Tournus sont venus demander au maire Claude Roche de retirer son projet de zone commerciale inutile et dangereuse au nord de la ville.

Si ni le maire, si son équipe municipale n’ont pas daigné écouter ce message émouvant, des centaines de citoyens, d’élus locaux et de commerçants présents ont applaudis de façon très appuyée pendant de longues minutes.

Continuer la lecture

Rassemblement à Tournus ce jeudi 6 avril à 18h15 place de l’abbaye

Encore un débat annulé par le maire !

Pour la 4ème fois, le maire de Tournus Claude Roche vient d’annuler le débat qu’il avait promis aux citoyens à propos de son projet d’implantation d’un pôle commercial gigantesque, comprenant notamment une cinquième grande surface, en zone nord. Par ailleurs, il n’a même pas répondu à la sollicitation des commerçants pour une rencontre, alors que c’est lui-même qui l’avait proposée.

Le mépris avec lequel notre maire traite les citoyens de sa ville et les commerçants indépendants a pris une proportion intolérable.

Aujourd’hui, nous avons besoin de vous !

Rendez-vous pour un grand rassemblement citoyen ce jeudi 6 avril entre 18h et 18h15 place de l’abbaye.

Nous, habitants, familles du Tournugeois, ne laisserons pas nos commerçants seuls face à ce risque aussi grand. Nous ne devons pas laisser vendre notre région à un seul investisseur privé sans réagir. Il en va de notre avenir et de celui de nos enfants.

Nous avons décidé de manifester notre soutien à nos commerçants de proximité qui animent notre ville et nos vies, en nous rendant tout de même au rendez-vous annulé par Claude ROCHE. Ce rassemblement pacifiste et apolitique aura pour objectif de montrer que l’attitude suffisante du maire n’est plus acceptable. Nous appellerons au retrait de ce projet dévastateur.

Venez nombreux : nous avons besoin de vous !

Des entreprises et des emplois : OUI

Un centre commercial : NON

Avis du Ministre de la Ville au sujet de la Zone Nord de Tournus

Jean-Michel BAYLET répond à Messieurs BECOUSSE et DELPEUCH

Un courrier signé du Ministre de la ville concernant le projet « Pôle Nord » à Tournus : c’est la réponse de Monsieur le Ministre Jean-Michel Baylet à une demande écrite de nos soutiens Pierre-Michel Delpeuch (Maire de La Chapelle Sous Brancion) et Jean-Claude Bécousse (Maire de Laives et Président de la Communauté de Communes « Entre Saône et Grosne »).

Nous pouvons lire, en particulier, que le Ministre considère que :

« ce projet commercial d’envergure comporte un risque important de concurrence avec les commerces du centre-ville, alors que la ville a été retenue […] pour la revitalisation d’un centre bourg »,

ou encore que :

« une étude complémentaire a été présentée en mars 2016 par le porteur de projet […] étude insuffisamment pertinente et détaillée […] sans étude d’impact véritable sur l’activité commerciale du centre-ville »

Étonnant de constater aujourd’hui que le porteur de projet avait présenté un projet incomplet en mars 2016, mettant en danger les commerces existants et qu’en juin de la même année le maire de Tournus n’ait pas hésité à annoncer l’implantation de cette zone commerciale !

Le mépris à l’égard des commerçants qui font vivre cette ville depuis des années n’est pas acceptable.

Images intégrées 1

Claude Roche : « Tournus est une ville presque morte, et ça en sera fini si nous ne faisons pas ce centre commercial »

Le 6 mars 2017 : Assemblée Générale de l’Association des Commerces en Tournugeois

Lors de l’assemblée générale des commerçants, monsieur le maire de Tournus a fait une brève apparition.

Il a bien entendu défendu son projet de zone commerciale, ressortant les habituelles vieilles ficelles : projet complémentaire, sous contrôle, privilégiant l’intérêt commun par rapport aux intérêts particuliers,etc.  l’argument principal étant maintenant que comme la ville est  déjà « morte » ce projet est la dernière chance de Tournus et de la région.

Quelle insulte pour la ville, ses environs  et tous les habitants.  Quelle gifle pour toutes les forces vives qui tous les jours par leur dynamisme se battent pour la vitalité de leur cité.

Continuer la lecture

TOURNUS – Zone nord : la menace sur l’emploi ! (Étude d’impact)

Monsieur le Maire,
Mesdames et Messieurs les élus municipaux,

Dans le cadre du projet d’implantation d’une zone commerciale au nord de Tournus de 47 000 m2 de surface commerciale bâtie (selon les pages du dossier « En Baraban » que la Commission d’Accès aux Documents Administratifs a contraint le maire de Tournus à nous communiquer), nous avons jugé qu’il était utile et nécessaire de mener une étude d’impact sur les emplois existants.

Continuer la lecture

Le risque de dévitalisation de TOURNUS abordé sur France Culture

La France a tué ses villes : haro sur les villes moyennes

Alors que les centres des villes importantes ont été déstructurées par les giga-centres commerciaux depuis les années 80, c’est au tour des villes moyennes et même certaines petites villes, comme Tournus, de se faire détruire par l’étalement péri-urbain.

Émission et reportage sur France Culture : Tournus citée en exemple

Continuer la lecture

« Les boutiquiers »

Les petits commerçants n’ont pas bonne presse.

Ils pestent continuellement contre la lourdeur des taxes, la complexité des normes, les difficultés d’embauche,et n, à les entendre, ils se font braquer 3 jours sur 4, ils n’ouvrent pas tous à l’heure du déjeuner et certains restaurateurs refusent même de servir après 21 heures.

Ils travaillent bien assez affirment-ils en maugréant, même si leurs affaires ne sont jamais aussi bonne qu’autrefois. Individualistes, ils forcent sur les prix et n’hésitent pas à employer épouse et progéniture, naturellement sans les payer, parce que le personnel ça coûte cher. Libéraux quand ça les arrange, conservateurs le reste du temps, ils sont contre la concurrence sauf quand ils y gagnent.

Continuer la lecture

Zone commerciale Nord : première victoire pour Tournugeois Vivant

Premier recul de Claude Roche sur le dossier « Leclerc » au pôle Nord de Tournus

Le fait est passé relativement inaperçu mercredi soir, pourtant il a son importance : Claude Roche a annoncé un premier recul sur l’implantation  de grandes surfaces commerciales dans le nord de Tournus.

Continuer la lecture