POPSU : RENCONTRE DU 26 JUIN À TOURNUS

POPSU TOURNUS : l’occasion d’une prise de conscience collective des enjeux de l’alimentation dans un contexte de transition écologique !

Plus d’une cinquantaine de personnes ont participé samedi 26 juin, au Cellier des Moines à Tournus à une rencontre organisée conjointement par la Mairie, Tournugeois Vivant, Economie-Solidarité-Partage et la Maison des Sciences de l’Homme de Dijon sur le thème : « une alimentation de qualité, accessible à tous, produite localement : la démarche du tournugeois. »

L’objectif de l’après-midi était :

  • d’une part de restituer les résultats des travaux de la recherche-action conduits par les chercheurs de l’Université de Bourgogne à Dijon et les acteurs locaux du Tournugeois 

  • d’autre part d’organiser des ateliers destinés à faire jaillir des idées et des propositions d’actions pour l’avenir.

Les participants à la rencontre POPSU (Photo G.M.)

début des rencontres a été l’occasion pour Bertrand Veau, maire de Tournus, de mettre en avant la question de l’alimentation qui est liée directement à la santé, à la cuisine, à la restauration collective, à la transformation, au commerce local mais aussi au gaspillage alimentaire et à la gestion des déchets.

Bertrand Veau lors de son intervention (Photo G.M.)

Cécile Untermaïer, députée de la 4e circonscription de Saône et Loire, a, quant à elle, insisté sur les actions engagées sur le territoire à l’initiative du tissu associatif local.

 Cécile Untermaïer, députée de la 4e circonscription (Photos G.M.)

Jean-Baptiste Marie, directeur de la plateforme POPSU au Ministère de la Transition écologique et au Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, s’était déplacé avec son équipe composé d’Hélène Millet et d’Aurore Meyfroidt a présenté le programme POPSU. Il a présenté en quelques mots le programme POPSU Territoire et il a souligné également l’importance des actions engagées pour le développement d’une alimentation saine pour tous sur notre territoire.

Jean-Baptiste Marie, directeur du programme POPSU (Photo G.M.)

Précédemment, au cours de la matinée, M. Marie, avec les membres de son équipe, a eu l’occasion de visiter les locaux de l’Epicerie Sociale et Solidaire de Tournus en compagnie de Fanny Gonzalès, la directrice d’ESP et de Marc Borrel, le président, en compagnie des trois chercheurs de l’Université de Dijon qui ont travaillé sur POPSU : Dany Lapostolle (Living Lab – MSH Dijon), Matthieu Duboys de Labarre (Inra) et Gaëtan Mangin (Living Lab – MSH).

 Fanny Gonzalez, Matthieu Duboys de Labarre, Dany Lapostolle, Jean-Paul Pin et Gaëtan Mangin (Photo G.M.)

Aurore Meyfroidt, Hélène Millet et Jean-Baptiste Marie ( POPSU) avec Céline Braillon (Photo G.M.)

Céline Braillon (Tournugeois Vivant et ESP), Gérard Morin (Tournugeois Vivant) et Jean-Paul Pin (conseiller municipal, délégué à la transition alimentaire et agricole) ont ensuite accompagné M. Marie, Hélène Millet et Aurore Meyfroidt sur le site des Jardins Partagés de Tournus. Une association a récemment été créée pour cultiver un espace mis à disposition par la Ville, elle s’est dotée d’une charte. Les utilisateurs s’engagent à montrer un sens de l’entraide, à développer le partenariat et à respecter une approche écologique : paillage, récupération des eaux de pluie, arrosage raisonné, compostage.

Visite aux « Jardins Partagés de Tournus » : Marc Charvin et la présidente de l’association Céline Point.(photo G.M.)

Enfin, nos visiteurs ont eu l’occasion de traverser le marché de Tournus, très animé sous un soleil de début d’été et d’échanger quelques propos avec des producteurs locaux.

Durant ces quelques instants, l’équipe de POPSU Paris a pu se rendre compte sur le terrain des actions qui ont été conduites à Tournus autour du thème de l’alimentation saine pour tous et de la démocratie alimentaire.

Les résultats de la recherche-action

3 présentations des résultats du programme de recherche action se sont succédé :

  • Dany Lapostolle : « Comment se débrouille-t-on pour accéder à une alimentation de qualité dans le bassin de vie ?

  • Gaëtan Mangin : « Où jardine-t-on ? Dans quels espaces ? Comment ? »

  • Matthieu Duboys de Labarre : « Quelle photographie de la production agricole, de la distribution et de la transformation locales ? »

Ces différentes présentations seront accessibles très prochainement sur le site Internet de Tournugeois Vivant.

 Ci-dessus : Dany Lapostolle, Matthieu Duboys de Labarre et Gaëtan Mangin présentant les résultats de la recherche-action (Photos C.B. et G.M.)

 Les perspectives ouvertes lors des ateliers

Trois ateliers ont travaillé sur les thèmes suivants :

  • Accessibilité spatiale et sociale à l’alimentation : les épiceries mobiles en milieu rural et l’épicerie sociale et solidaire de Tournus.

  • Les enjeux de production par les habitants : cultiver nos jardins.

  • Les enjeux de production par les professionnels : produire, transformer et distribuer localement.

Au cours de ces ateliers chaque animés par les chercheurs de l’Université de Bourgogne et par des acteurs locaux, chaque participant a pu poser des questions, émettre des suggestions et des propositions d’actions pour l’avenir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les échanges des 3 groupes ont fait l’objet d’une synthèse en séance plénière.

La restitution des échanges de l’atelier 3 : « enjeux de production par les habitants » par les 2 rapporteurs Jean-Pierre Dupont et Marc Borrel. (photo G.M.)

ET APRES ?

C’est la question qui a été posée à tous les participants. Le programme POPSU à Tournus se terminera dans les 6 mois à venir.

Les premiers résultats présentés, les propositions qui ont émergé constituent un tremplin pour l’avenir. D’une manière ou d’une autre, les actions qui ont été engagées sur le territoire se renforceront et se multiplieront pour constituer à terme les briques d’un nouveau système alimentaire. La collaboration engagée entre les acteurs de terrain et les chercheurs de l’Université de Dijon se prolongera sous d’autres formes, plusieurs réponses à des appels à projet ont été lancées dernières semaines.

Tournus et le territoire du Tournugeois ont une vraie carte à jouer sur la qualité de l’alimentation et sur l’accès à une alimentation saine pour tous.