Tournus, l’appel des habitants au maire de Tournus Claude Roche

Le 6 avril 2016, des centaines d’habitants de Tournus sont venus demander au maire Claude Roche de retirer son projet de zone commerciale inutile et dangereuse au nord de la ville.

Si ni le maire, si son équipe municipale n’ont pas daigné écouter ce message émouvant, des centaines de citoyens, d’élus locaux et de commerçants présents ont applaudis de façon très appuyée pendant de longues minutes.

Voici le message des habitants dans son intégralité :

APPEL du 6 avril 2017

APPEL AU RETRAIT DU PROJET « PÔLE NORD »

——————————————

Préambule

Mesdames et Messieurs les élus communautaires, merci de nous consacrer un tout petit peu de temps en préambule à votre réunion. Nous voulons nous exprimer en très peu de temps sur un sujet qui nous concerne, qui VOUS concerne tous.

L’appel que nous allons lancer est celui des habitants de Tournus, pour défendre leurs commerçants indépendants, pour que demain, tout le monde ait encore le choix de faire ses courses dans un supermarché et dans les commerces de proximité.

Sachez qu’ils sont nombreux à être venus à notre appel, qu’environ 90% des commerces ont fermé pour nous rejoindre et que 96% des commerçants de la ville soutiennent notre démarche. Nous ne vous exprimerons très peu de temps avant de nous retirer dans le calme afin de vous laisser travailler tranquillement.

——————————————

Monsieur le Président,

Monsieur le Maire Claude Roche,

Habitants et commerçants de Tournus et du Tournugeois nous sommes venus au RV que vous avez vous-même fixé ce 6 avril, avant, encore une fois, de l’annuler au dernier moment et sans explication.

Nous sommes venus pour parler de votre projet de giga-pôle commercial à la périphérie nord de Tournus.

Cela fait 5 fois que vous fuyez le débat avec les habitants et commerçants de Tournus :

  • une 1ère fois en octobre 2016, quand vous avez annulé au dernier moment, après l’avoir accepté, le débat sur les antennes de Radio-Bresse,
  • une 2ème fois quand vous avez refusé le débat local proposé par Mme la députée selon les règles de la République,
  • une 3ème fois en reportant le débat public du 27 février que vous aviez vous-même proposé,
  • une 4ème fois en annulant la réunion publique de ce 6 avril, réunion que vous aviez annoncée en personne lors de l’Assemblée Générale de l’association des commerçants,
  • enfin, vous n’avez pas respecté votre promesse de dialogue promise aux commerçants.

 

Vous comprendrez que nous sommes fatigués de vos dérobades.

  • Pourquoi esquivez-vous ainsi tout dialogue public avec les habitants ?
  • Pourquoi renoncez-vous aux engagements de concertation de votre programme électoral ?
  • Pourquoi agissez-vous dans l’opacité la plus totale ?

 

Monsieur le Maire, nous ne supportons plus cette fuite méprisante du dialogue démocratique. C’est pour cela que nous sommes venus au rendez-vous que vous aviez vous-même fixé mais que vous n’honorez pas, comme à votre habitude.

Nous sommes venus vous dire que les dégâts causés par votre projet d’ « Espace Grands Ravages » ont déjà commencé :

  1. Les commerçants qui souhaitent prendre une retraite bien méritée se retrouvent avec un commerce invendable : quel jeune va prendre le risque d’investir dans un commerce de proximité face à un tel géant commercial ? Aucune banque ne prendra ce risque. Les fonds de commerce qui représentent la retraite des indépendants, ne valent plus rien : c’est le travail de toute une vie que vous anéantissez !
  2. Des commerçants ont déjà mis fin à leur bail, d’autres ont mis leur commerce en vente, pendant que d’autres encore ne dorment plus la nuit,
  3. Des salariés en CDD n’ont pas été reconduits, des contrats d’apprentissage sont annulés,
  4. Une famille d’agriculteurs qui exploite les terrains depuis plus de 40 ans est placée d’ores et déjà dans une situation difficile, dans l’ignorance la plus totale,
  5. Des personnes âgées s’inquiètent de voir disparaître leurs commerces de proximité.

 

Nous sommes venus vous dire que ce projet, porté par le seul intérêt d’un promoteur privé :

  • détruira plus d’emplois qu’il n’en créera : toutes les études le prouvent,
  • il fera mourir le centre-ville et toute la vie sociale qui en découle.

Votre vision archaïque et rétrograde de l’aménagement du territoire est en train de faire de Tournus le malheureux exemple de ce qu’il ne faut plus faire !

 

Tournus est une ville vivante, riche de sa diversité commerciale, des initiatives de ses associations, de son patrimoine historique unique au monde, de son charme bourguignon remarquable que les touristes apprécient.

Voilà tout ce que vous êtes en train de détruire !

Ce soir, solennellement, nous vous demandons de retirer immédiatement ce projet d’implantation de zone commerciale dévastatrice, déjà surnommée « Espace grands ravages »,

Nous vous le demandons :

  • pour l’avenir de notre cité,
  • pour l’avenir de toute la région,
  • pour ce que nous laisserons à nos enfants,
  • par respect pour ceux qui aujourd’hui font vivre cette ville et cultivent ses paysages.

 

Nous demandons, à vous, élus communautaires de bonne volonté, de nous aider à faire barrage à ce projet destructeur et d’imaginer les projets constructifs porteurs de vie, d’avenir, d’activités et d’emplois dont nous avons besoin.

 

Vive Tournus, Vive la démocratie, et vive un Tournugeois Vivant !

 

Appel retrait du projet zone nord 6 avril 2017 V3

 

Une réflexion au sujet de « Tournus, l’appel des habitants au maire de Tournus Claude Roche »

  1. Ping : Merci et BRAVO aux centaines d'habitants mobilisés contre l'Espace Grands Ravages (Leclerc) - Tournugeois Vivant

Les commentaires sont fermés.