« COMPTOIR DES INITIATIVES EN TOURNUGEOIS » : UN VRAI SUCCÈS !

Ce samedi 19 juin a eu lieu à l’Embarqu’, quai Bardin à Tournus, en extérieur, la première rencontre du Comptoir des Initiatives. Cet événement était organisé par L’Embarqu’, Tournugeois Vivant, Active Chalon et l’Association CIVAM Bio « Le Serpolet » de Dole. Plus d’une quarantaine de personnes ont participé.

Photo G.M.

Quel était l’objectif de ces rencontres ?

Accueillir et accompagner des porteurs de projets agri-ruraux innovants. Cette action s’intègre dans la démarche « RARES » initiée par l’Union Européenne et la Région Bourgogne-Franche- Comté. A terme, l’objectif est de créer un réseau régional.

Photo G.M.

Quels projets agri-ruraux innovants ont été présentés ?

Au cours de cette rencontre, 5 projets agri-ruraux innovants ont été présentés dont 4 dans le cadre d’ateliers destinés à favoriser les échanges entre les porteurs de projets et les participants appartenant pour la plupart à des organisations.

 

  • Un projet d’agro-foresterie à Simandre porté par un collectif, en cours de démarrage,  présenté par Véronique Chatard l’animatrice des Accords du Lion d’Or, à Simandre et par Manon Furet, très investie avec d’autres, dans ce projet novateur, parrainé par Fabrice Desjours créateur du jardin forêt de la Forêt Gourmande à Diconnes (71) Photo G.M.

 

  • Un projet de restauration et de portage de repas à domicile à partir de produits locaux, initié par Arnold Van Der Luit, situé à Préty, un scientifique qui a choisi une nouvelle orientation en commençant par suivre une formation de CAP cuisine.

 

 

Photo G.M.

 

  • Un projet de tiers-lieu avec Café associatif, boulangerie, ateliers poterie, costumes et hébergement, en phase de démarrage, situé à Blanot , porté par le Collectif « Le Coing » et présenté par Flore Simon et Sidonie Dubosc. 

 

 

Photo G.M.

 

  • Un projet de microferme portant sur le maraîchage et la culture du chanvre, présenté par Nicolas Thévenard de Mâcon. Nicolas est très demandeur de conseils et d’accompagnement.

 

 

Photo G.M.

 

Les ateliers étaient animés respectivement par Céline Braillon, Lionel Badot et Gérard Morin, membres de l’Embarqu’ et de Tournugeois Vivant, et par Claire-Marie Bonnet, chargée de mission au CIVAM Le Serpolet. Antoine Filipek d’Active Chalon assurait la coordination des ateliers.

Céline Braillon, Lionel Badot, Gérard Morin, Claire-Marie Bonnet et Antoine Filipek. (photo JSL)

Enfin, lors de la séance plénière, en fin de rencontre, Florence Berthoud-Lafarge, qui habite Montbellet, a présenté brièvement un projet de culture à grande échelle de plantes aromatiques médicinales et d’atelier de transformation destiné à la cuisine dans le cadre d’un concept d’alimentation-santé. L’objectif de Florence est de trouver prochainement un foncier lui permettant de concrétiser son projet.


Pour en savoir plus…

« RARES », C’EST QUOI EXACTEMENT ?

Les projets de création d’activités agri-rurales combinant plusieurs activités parfois associées à de la pluriactivité, sont de plus en plus complexes.

Les dispositifs d’accompagnement ne sont plus adaptés alors même que de nombreux acteurs interviennent auprès de ces porteurs de projets « atypiques ».

Le projet RARES a pour objectif de permettre aux acteurs de l’accompagnement de se rencontrer et d’imaginer collectivement des solutions afin de renforcer l’accompagnement de porteurs de projet agri-ruraux innovants et favoriser la création d’activités en milieu rural.

A qui s’adresse le projet RARES ?

  • Aux porteurs de projet agri-ruraux innovants de Bougogne Franche-Comté et les innovateurs agri-ruraux en activités

  • Aux structures accompagnatrices des porteurs de projets agri-ruraux innovants de Bourgogne Franche-Comté relevant du secteur agricole, rural et de l’ESS

  • Aux citoyens porteurs d’initiatives favorisant et soutenant la création d’activités agri-rurales sur les territoires

Qui participe ?

Le projet RARES réunit une multitude de partenaires tels que des associations du développement agricole et rural, des associations d’accompagnement de projets d’ESS, des Chambres d’agriculture, des centres d’études et de recherche, des usagers, des veilleurs et des facilitateurs. Il a été initié par Semeurs des Possibles et Accueil Paysan.

————————-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *