Cueillette collective de plantes sauvages autour de l’Embarqu’ dans la zone Natura 2000

Samedi 25 septembre matin, nous étions une douzaine au rendez-vous pour connaître, reconnaître, voire goûter, nos plantes sauvages autour de l’Embarqu’, avec Marc et Elise pour nous guider.

Marc nous précise que toute la plaine inondable et ses affluents sont en zone Natura 2000, plutôt pour les oiseaux, mais aussi pour les habitants du côté de Simandre. Aussi, les prairies de fauche de la prairie inondable sans engrais, sans pesticide et sans fauche, sont idéales pour consommer des plantes sauvages de bonne qualité.

Il ne s’agissait pas seulement de reconnaître les plantes comestibles, mais aussi d’appréhender des usages tel que l’utilisation du cornoullier en Bresse pour remplacer l’osier et faire de beaux paniers !

Le plantain par exemple est comestible mais est aussi un antihistaminique : il soulage des piqûres d’insectes et de la toux.

Bien que le regard soit essentiellement porté vers le sol, les plantes, il a suffit de lever le nez pour observer deux milans royaux tournoyer dans le ciel….

Elise nous donne une astuce : utiliser la lampsane en salade pour faire du volume.

Comment distinguer la carotte sauvage de la cigüe ?   Par les bractées à trois dents sous la fleur(blanche)…

Passons tout de même aux plantes goûteuses… par exemple :  le tabouret qui a un goût de moutarde et avec ses feuilles en forme de coeur éloigne les chagrins d’amour si on la porte au poignet !

Beaucoup de plantes ont ainsi plusieurs vertus comme la berce qui a le goût d’artichaut et est…aphrodisiaque !

La saponaire preuve à l’appui mousse et dégraisse :

L’heure de l’apéro approchant, est venu  le temps de tester….un super mélange fait par Elise à base de…plusieurs plantes et de tahini sur un toast

ou simplement quelques feuilles délicatement posées par Marc sur des toasts de fromage de chèvre (de chez Grozelier à Blanot)….

Photos et texte C.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.